Accueil MarieclaireIdéés
Les blogs de MarieclaireIdéés
MarieClaireMaison

samedi, 29 août 2015

Filage en toute liberté

Malgré une faiblesse de mon rouet (pièce défectueuse), j'ai pu bricoler une réparation qui me permet de l’utiliser. Un essai de filage "en toute liberté" pour utiliser (et récupérer) une laine lumineuse, mais probablement synthétique (la bouclette orange) qui est utilisée dans le retors.

Deux petits écheveaux, pas bien longs (environ 15 m de chaque, pour 40 g au total), mais très amusants à filer (à vrai dire, filer du "gros", du "lourd", ça change du fil utilisé pour "Lacy capelet" !!!)

IMG_2919.JPG

IMG_2916.JPG

IMG_2917.JPG

IMG_2920.JPG

Quel projet de tricot pour cette laine grossière, mais chaude et moelleuse ?

Un bonnet ?

Pourquoi pas !

mercredi, 26 août 2015

Sets de table : océan ou méditerranée ?

Une remarque par ci, une remarque par là, et une idée fait son chemin : pour finir, une écharpe indigo peut donner naissance à un ensemble de sets de table !

IMG_2849.JPG

Pas d'appliqué à cru pour cette version, pour faciliter le lavage fréquent qui est souvent le sort du linge de table. Mais toujours un assortiment de bleus qui évoquent les teintes profondes de la méditerranée aux abords de Marseille, aussi bien que, ici ou là, ces bleus laiteux de l'océan. Entre les deux, je ne saurais choisir, tant "la grande bleu" peut nou étonner et nous fasciner par ses nuances et ses variations !

IMG_2852.JPG

Les bols, aux coloris assortis, sont une production artisanale trouvée au marché de Cassis, petite ville bien connue des touristes de notre région.

IMG_2855.JPG

Un peu de sashiko, tout de même : c'est ce qui fait le charme de ces sets, bien sûr !

IMG_2848.JPG

Emballage cadeau insolite : une cagette bien propre, pour accueillir bols et sets, calés au milieu de nids de papier de soie blanc immaculé.

IMG_2851.JPG

lundi, 24 août 2015

Nature morte aux figues

Des figues, mûres, presque séchées sur l'arbre : des "grises" au goût de miel, dégustées sur l'arbre et dont certaines ont fini en confiture...

IMG_2857.JPG

IMG_2860.JPG

IMG_2912.JPG

La figue est vraiment un fruit photogénique !

IMG_2856.JPG

16:53 Publié dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : figue, confiture, grises

samedi, 08 août 2015

Log cabin : le retour !

Plaisir d'été : deux maniques log cabin avec des batiks, agrémentés d'imprimés dans la même gamme de teintes. Jardin d'été, à dominante verte, éclaboussé de pourpre, orange, violet.

IMG_2503.JPG

IMG_2505.JPG

IMG_2506.JPG

IMG_2504.JPG

Bizarre autant qu'étrange : la gamme de couleur de l'écheveau filé à la main est la même que celle utilisée pour les maniques. Coïncidence ou une obsession du moment ?

IMG_2507.JPG

IMG_2508.JPG

 

jeudi, 06 août 2015

Vous avez dit "guerre juste" ?

Une note un peu particulière, aujourd'hui, pour un jour qui ne l'est pas moins. 70 ans nous séparent du lancement de la première bombe atomique visant l'extermination de populations civiles.

Alors voici quelques réflexions que je souhaite partager avec vous, lecteurs patients de ce blog.

Il faut en finir avec le mythe du "mal nécessaire" qui a été servi à ma génération pour lui faire accepter l'inacceptable de cette manière effroyable de faire plier un pays déjà à terre. L'enfant que j'ai été a pu un temps adhérer à cette opinion, si consensuelle, si prompte à faire taire toutes les oppositions. "La bombe atomique a permis d'éviter le sacrifice de milliers de GIs". Puis, jeune adulte, j'ai laissé le doute affleurer. Il était en effet évident qu'on n'avait pas laissé le temps au Japon de capituler entre les lancements des deux bombes. L'argument inacceptable pour la première devenait ignoblement cynique pour la seconde ! Puis est venu le temps du rejet total et l'étonnement de voir perdurer ce mythe.

Mais je ne me suis pas vraiment remise de constater que l'évidence de l'horreur avait mis du temps à faire son chemin dans mon esprit. Il fallait aller encore plus loin : les récits de guerre (bataille d'Angleterre, débarquement, capitulation de l'Allemagne...) nous ont accoutumés à l'idée "qu'on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs". Mais les œufs, en l'espèce, ce sont des enfants, ce sont des civils. Ce sont des gens, des femmes, des hommes, des humains qui vivaient et ont été anéantis.

Je ne renvoie pas dos à dos les Alliés et les Nazis : je sais qu'il est facile de refaire l'histoire après-coup. Mais il est toujours possible (et souhaitable) de tirer les leçons d'erreurs passées. Or, les pays Européens et les USA, en ayant recours systématiquement à ce "non-concept" creux du "mal nécessaire", ont fermé la porte à une réflexion de fond sur la non-violence, sur le refus de toute forme de massacre de civils. Pas de débat pour savoir si les bombardements de Dresde, d'Hiroshima, de Nagasaki étaient critiquables. Et cela, c'est extrêmement dangereux.

Dangereux, parce que les guerres ont perduré malgré le désastre que le monde venait de traverser. Et le pli semblait pris : les massacres de civils n'ont pas cessé (qu'on pense seulement à la guerre du Vietnam, aux massacres de Hanoï, ou au Rwanda).

Dangereux, parce que ces massacres n'ont pas lieu sous nos yeux : lointains, abstraits, différés, délégués, ils en perdent toute réalité. Et ici, on peut évoquer le pilote de drone confortablement installé dans un bureau d'Arizona qui "traite sa cible" à distance.

Dangereux parce que le monde est en effervescence et n'en finit pas de tendre l'ardoise jamais effacée. Combien de civils l'armée française a-t-elle tués en Lybie ? Au Mali ? En mon nom ? Comment pourrait-il en être autrement, dans un pays libre et démocratique où le chef d’État est élu au suffrage universel.

Nous n'avons pas été préparés à l'indignation face à l’innommable. On s'indigne difficilement contre des idées ancrées au plus profond de soi, et partagées par les gens qui vivent avec soi. Seule l'éducation peut inverser ces valeurs et préparer une génération à cesser de s’accommoder de l'idée qu'il peut s'avérer inévitable de bombarder des enfants.

"Y a-t-il des guerres justes", demande souvent l'institution scolaire à ses étudiants en fin de lycée. La réponse est sans appel : une guerre qui provoque la mort d'un civil ne doit JAMAIS être qualifiée de juste.

Qu'on ne l'oublie pas non plus lorsque les mots de "guerre contre le terrorisme" auront été banalisés et totalement acceptés : c'est au nom de la guerre que les pires comportements de gouvernements démocratiques ont été constatés. Il me semble prudent de rejeter cette qualification avant qu'elle ne devienne le prétexte à des exactions qui pourraient faire de chacun de nous, électeur français, un complice.

mardi, 04 août 2015

Echeveau filé à la main vert chiné

Mon rouet est en panne, mais j'ai eu le temps de filer cet écheveau avant qu'il donne ses signes de fatigue. Un mélange de bambou, soie et mérinos. Une merveille de douceur. Les fibres filent gentiment dans le rouet.

Un fil plus gros que le précédent utilisé dans le châle Lacy Capelet : étonnamment, il m'est plus difficile de parvenir à filer un fil moyen qu'un fil fin. Aussi suis-je satisfaite du résultat.

Écheveau photographié avant lavage :

IMG_2496.JPG

IMG_2495.JPG

IMG_2497.JPG

IMG_2498.JPG

Écheveau photographié après lavage : le fil a acquis du gonflant.

IMG_2499.JPG

IMG_2501.JPG

IMG_2502.JPG

Fil tordu sur le rouet (il sera retordu).

IMG_2510.JPG

La fibre d'origine. Étonnant, non ?

IMG_2512.JPG