Accueil MarieclaireIdéés
Les blogs de MarieclaireIdéés
MarieClaireMaison

vendredi, 17 avril 2015

Chez Léa Stansal, à nouveau

Quel dommage de ne pas avoir sorti mon appareil photo pour montrer de quoi sont capables les élèves de Léa Stansal ! J'ai admiré avec mes yeux, mais ne peux partager cela faute d'avoir pris le temps de mitrailler !

Mais il faut bien le dire : il est bien plus important de prendre le temps de regarder, avec une attention totale, chaque détail, chaque point, en prenant garde au jeu de couleurs, de contrastes, de valeurs, ainsi qu'à la composition, que de se perdre dans une recherche de l'IMAGE, du SHOOT qui peut faire passer à côté de l'essentiel.

Mais il reste le regret de ne pas avoir rendu un hommage au talent d'Andrée, Laura, Nadine, Cécile, Bettina... : je ne cite pas tout le monde, la liste est longue !

Le carnet brodé avance, avec une page miniquilt qui évoque le travail en cours :

IMG_0862.JPG

Quelle taille ?

Tout petit, vraiment mini !

IMG_0857.JPG

IMG_0854.JPG

IMG_0859.JPG

Au verso, ci-dessus, on aperçoit les fils de bâti et les points de piqûre bien apparents. Quant à la broderie au point de croix, elle m'a été donnée par une amie et je suis enchantée d'avoir pu l'utiliser dans ce carnet !

Il ne se passe pas de jour de stage où ma compréhension de la broderie créative ne soit ancrée plus profondément et affinée par les enseignements prodigués par Léa Stansal. Ce que j'ai retiré hier est difficile à lister, car la compréhension peut être immédiate (l'idée de fil(s) conducteur(s), par exemple, pour unifier les pages d'un carnet), ou différée : ainsi, une idée entendue fait son chemin dans notre cerveau et émerge à la surface des eaux de notre conscience progressivement pour devenir une évidence !

IMG_0848.JPG

dimanche, 12 avril 2015

Promenade...

Lorsqu'on se promène dans une ville (Paris, ici), on tombe parfois sur des curiosités qu'il faut regarder avec les yeux avant tout !

Mais lorsque l'on en a le temps, l'appareil photo permet de saisir et conserver cet instant, voire de le raviver pour en faire une source d'inspiration...

Un café coloré sous un ciel brumeux, mais sec !

IMG_0302.JPG

L'église St Jean, à Montmartre, et ses faïences si étonnantes...

IMG_0334.JPG

IMG_0338.JPG

IMG_0340.JPG

IMG_0345.JPG

... sans oublier ses portes sculptées, ni ses lustres "vintage" !

IMG_0336.JPG

IMG_0337.JPG

IMG_0331.JPG

Et ceux-là, ils ne sont pas beaux, en costard-cravate avec leur perruque ?

IMG_0300.JPG

17:00 Publié dans Tourisme | Lien permanent | Commentaires (8)

vendredi, 10 avril 2015

Jonquilles...

C'est le printemps, non ?

IMG_0718.JPG

IMG_0709.JPG

Pochette à secrets...

IMG_0696.JPG

vendredi, 03 avril 2015

Patchwork et broderie

Un nouvel essai de broderie (le bouquet de La Grande Paula !) qui se détache sur un fond de carreaux type chemise d'enfant sage. Le fond de la broderie (un lainage sergé beige) et cet écossais m'ont été donnés par une amie : aussitôt reçus, aussitôt utilisés !

IMG_0647 bis.jpg

IMG_0649.JPG

Un détail d'une partie laissée inachevée, à peine ébauchée, et qui permet d'avoir un aperçu de la façon dont les feuilles fines et épineuses sont brodées.

IMG_0654.JPG

Et puis, le patchwork finit par reprendre ses droits ! Mais un petit projet peu ambitieux cousu à la main : une pochette qui se refermera sur un secret... Chut !

IMG_0657.JPG

Quel choix pour le fond ? Ce tissu très contrasté, qui représente un feuillage de pins N&B ou, plus douce, cette toile de Jouy si délicate ? Je penche pour la deuxième solution qui brouille moins le regard !

IMG_0661.JPG

IMG_0663.JPG

mercredi, 01 avril 2015

Exercice de style

J'ai été "taguée" par Katell, de "La Ruche des Quilteuses" : concept amusant que je découvre et j'y participe volontiers... car tout cela parle de... patchwork !

Cette chaîne prend sa source dans un blog, Il était une fois des points comptés, et circulera sur le net tant qu'il nous plaira !

Le principe ? Répondre à 10 questions portant sur le patchwork et taguer une (ou plusieurs) personnes qui, à leur tour, y répondront. Cela ressemble aux suites (mathématiques), tout cela ! Avec un brin de récurrence !

logotag.jpg

Place au questionnaire !

1. Appartiens-tu à un club ou patchworkes-tu seule ?

Je n'appartiens pas à un club, mais je ne peux pas vraiment dire que je "patchworke" toujours seule : je retrouve parfois des amies qui se réunissent autour d'un projet commun. Elles y travaillent pendant que je m'occupe de mon côté. J'aime échanger et suis sociable, mais j'éprouve un réel besoin de faire advenir ce qui a pris forme dans mon esprit : ça ne laisse pas toujours la place à une participation à un projet de groupe.

2. Combien de temps passes-tu, moyenne journalière, sur tes bouts de tissus ?

C'est variable, mais dans les périodes fastes, je peux y consacrer une journée entière ! Disons que je n'apprécie pas les journées ordinaires où je n'ai pas pu enfiler une aiguille, ou sortir ma machine à coudre ! Pour être juste, il faut évoquer le temps où le cerveau fait tourner en boucle une idée, pour lui donner forme, la patiner, la lustrer : cela peut être la nuit, au moment où l'esprit se détend, et si cela ne m'empêche pas de m'endormir, c'est un puissant stimulant pour l'imagination !

3. Es-tu vieux tissus de récupération ou dépenses-tu une bonne partie de ta tirelire dans l’achat ?

Les deux, mon Capitaine ! Je ne suis pas une fan de vêtements, mais ma passion pour les tissus semble sans limite ! J'ai appris à examiner une étoffe dans toutes ses composantes : son graphisme, ses couleurs, sa composition, sa patine, sa valeur (clair-foncé). Jeunes ou vieux, les tissus ont toujours un usage possible ! Et si la gamme de mes goûts était autrefois limitée, elle s'est étendue d'une manière que je n'aurais pas imaginée ! 

P1170286.JPG

 4. Combien de top te reste-t-il à quilter ?

Voyons voyons... 4 !

IMG_0565.JPG

 5. Où les entreposes-tu ? Malle, armoire, boîtes…

Certains sont accrochées sur les murs de ma maison ou de celles de mes proches. Mais je garde les quilts qui représentent une étape dans mon travail pliés dans une armoire.

6. Raconte-nous l’endroit où tu couds… Atelier ou petit coin ? Bien rangé ou désordonné ?

Je couds dans une chambre réservée à cet usage... Enfin, je pourrais le faire si elle était un peu mieux rangée ! Parfois, j'ai l'impression que le Mistral (notre vent local) a tout fait pour annihiler mes efforts de rangement : car après chaque projet d'envergure, je range mon atelier... qui se retrouve pourtant complètement chaotique le lendemain ! Bref : je colonise plusieurs pièces de la maison et m'étonne toujours de la patience de mes proches qui tolèrent ce bazar !

7. L’art textile, le patchwork classique, est-ce une vieille histoire d’amour ou est-ce une passion récente ?

Je couds depuis l'âge de six ans, mais je ne me suis lancée dans le patchwork que récemment (il y a 7 ans). A dire vrai, j'avais réalisé jeune fille, un ou deux patchworks inspirés de 100 idées ! Et j'ai toujours aimé mélanger les tissus, marier ceux que le bon sens commun recommandait de ne pas associer. Je ne suis pas sûre de pouvoir prétendre entrer dans une catégorie : patchwork classique ? Résolument non, mais patchwork classique réinterprété, ça marche ! Même chose concernant "l'art textile" : si vaste qu'on ne peut prétendre tout aimer. Alors je trie et m'inspire de ce qui prend sens pour moi, ce qui a une histoire, un ancrage fort.

4428451853_08bd64811f_o.jpg

 8. Essaies-tu de convertir tes amies ? Celles qui sont bricoleuses mais pas couturières.

Non, je n'essaie pas, mais je réponds favorablement à toutes les sollicitations.

9. Offres-tu tes ouvrages ou gardes-tu le tout précieusement et amoureusement ?

J'en ai beaucoup offert, et je continuerai à le faire. Mais j'ai remarqué qu'il me fallait parfois un délai (quelques semaines) pour accepter de me séparer de certains d'entre eux. Sauf lorsqu'ils étaient déjà destinés à quelqu'un au moment de leur réalisation.

10. Ton dernier ouvrage ? Couleurs, motifs, dimensions…

Difficile de répondre à cette question, car je travaille sur trois projets à la fois : un quilt en jean inspiré des patchworks de Gee's Bend. Moderne, de bonne dimension (environ 90 cm par 130 cm). Puis deux carnets brodés à la manière de Léa Stansal, taille d'un livre, l'un sur le thème des mathématiques, l'autre qui puise son inspiration dans 4 pays, 4 univers picturaux : la France, l'Ecosse, la Pologne et l'Autriche. 

IMG_0453.JPG

 

Voilà : c'est terminé !

Par pure paresse, je suis allée recopier chez Katell les consignes pour celles à qui je vais proposer de répondre à ce questionnaire : Françoise et Anne-Marie.

A vos stylos... heu vos claviers !

Tout d’abord, voici les règles du jeu établies par « Les Points Contés » :

. Qu’est-ce qu’un tag ?

Un tag est une série de questions qui circulent sur la blogosphère ; une sorte de chaîne. Il est amicalement adressé à des copinautes qui y répondent et qui continuent à le faire voyager sur d’autres blogs. C’est un beau moyen pour tisser des liens.

. Comment faire ? Suivre les instructions suivantes…

logotag.jpg1. Je réponds aux questions en mettant sur mon blog un billet avec le logo (ci-contre ou ci-dessus) et les questions-réponses.

2. Je préviens l’amie qui me l’a adressé en lui donnant le lien de mon billet.

3. Je sélectionne quelques amies qui seraient susceptibles de vouloir le continuer et je l’adresse à mon tour avec les mêmes consignes, les mêmes questions.

vendredi, 27 mars 2015

Carnet brodé mathématique (2)

3ème et quatrième de couverture du carnet brodé mathématique : il faudra s'attaquer aux pages un de ces jours !

IMG_0555.JPG

IMG_0560.JPG

IMG_0561.JPG

IMG_0562.JPG

IMG_0572.JPG

IMG_0574.JPG

IMG_0571.JPG