• Patchwork à Ste Marie-aux-Mines (3)

    Pour ce troisième volet de partage sur les expositions du Carrefour Européen du Patchwork, je propose de rester en Scandinavie pour découvrir quelques vues des quilts de Lisa Karlsson.

    Cette artiste propose de grands patchworks, utilisant souvent une palette réduite, mais offrant des contrastes importants : c'est en particulier le cas de ses patchworks noir et blanc, largement exposés à Ste Marie-aux-Mines.

    IMG_8832.JPG

    e7d0a0f8feb176b4b7637ef3cc10fb1b.jpg

    Patchwork bleu, éclairé de touches de couleurs vives. Les carrés colorés sont taillés dans des lainages ou des velours, ras ou côtelés, aux teintes denses.

    IMG_8712.JPG

    Détail du précédent :

    IMG_8835.JPG

    Un grand patchwork ci-dessous, dont je ne présente qu'une partie, car le recul ne me permettait pas de proposer l'ensemble.

    IMG_8711.JPG

    Des rouges et des jaunes composent ce quilt graphique. Comme dans le patchwork noir, blanc et bleu, Lisa Karlsson a introduit une pièce de couleur à une place incongrue : une manière de faire signe, de saluer, dit-elle, lorsqu'on l'interroge à ce sujet.IMG_8704.JPG

    IMG_8830.JPG

    Prochain article sur Ste Marie-aux-Mines : le Japon !

  • Patchwork à Sainte-Marie-aux-Mines (2)

    Inger Johanne Rasmussen est une artiste norvégienne dont les œuvres sont stupéfiantes : elles s'apparentent aux tapisseries contemporaines par leur univers pictural et leur taille imposante, voire monumentale, bien qu'il ne s'agisse pas de tapis tissés mais d'un puzzle figuratif et ornemental de lainages feutrés et teints à la main.

    IMG_8746.JPG

    Le drapé dans le tableau ci-dessus est un effet trompe-l’œil saisissant. Et ce travail sur les triangles, au graphisme puissant, laisse deviner un village planté sur un coteau, dont une maison laisse échapper des volutes de fumée de sa cheminée. C'est à la fois gai et plein de force et de mouvement. Cela évoque Auguste Herbin, ou encore les Futuristes... Les Cubistes ne seraient pas trop loin, il me semble, si Inger Johanne Rasmussen n'utilisait pas une palette riche et variée, lumineuse et dense.

    La méthode utilisée par Inger Johanne Rasmussen s'apparente à l'intarsia bien connu des tricoteuses, qui se distingue du jacquard par le fait que les fils de couleur ne courent pas tout le long du rang : il s'agit au contraire de tricoter des zones de couleurs qui forment des taches contiguës.

    Si on interroge Inger Johanne Rasmussen - ce qui était possible, car l'artiste était présente sur les lieux de l'exposition - elle explique gentiment comment elle s'y prend pour pour former ses motifs.

    IMG_8734.JPG

    Cela semble très simple lorsqu'elle le dit avec un grand sourire - elle utilise du "visofix" pour coller les éléments de ses tableaux et les maintient par un feston discret ton sur ton -, mais qu'on ne s'y trompe pas : la maîtrise des formes et des couleurs est celle d'une artiste chevronnée. Rien d'étonnant alors si ses œuvres sont exposées dans des musées ou des galeries, en Norvège, au Japon,  ou en Suède, par exemple.

    tekst.rette-vrange.jpg

    IMG_8732.JPG

    Détail du tableau précédent :

    IMG_8733.JPG

    Détail d'une longue fresque impossible à photographier en entier mais qu'on trouve sur le site de l'artiste : je la reproduis ci-après, avec l'aimable autorisation d'Inger Johanne Rasmussen. On retrouve dans ce travail tout le soin que met l'artiste à la recherche d'effets de couleurs et de lumière.

    IMG_8743.JPG

    IMG_8739.JPG

    bomuld-to-dorer-38-39-1306084204D8.jpg

    Une pure merveille de 5 ou 6 mètre de long !

    Inger Johanne Rasmussen a réalisé une autre fresque qu'on trouve sur son site et reproduite ci-dessous de gauche à droite...

    bomuld-sondagstur-venstre-lav-76-77-1306114450D8.jpg

    ... ou de droite à gauche !

    bomuld-sondagstur-hoyre-78-79-1306114449D8.jpg

    Un tableau vertical qui joue avec la lumière : le nénuphar aux formes arrondies et figuratives s'impose à nous sur ce fond très géométrique...

    IMG_8736.JPG

    Voici la fée Inger Johanne Rasmussen, aux côtés d'une de ses œuvres les plus particulières, mais que je n'ai pu admirer à Ste-Marie-aux-Mines :

    A-M-og-meg-venstre.jpg

     

    flom-hele.jpg

    flom-detalj-venstre.jpg

    Ces photos donnent une idée de la taille des tableaux !

    klipper-skogen-01.jpg

    atelier-med-sondagstur.jpg

    Une artiste à suivre absolument !!!

    Allez faire un tour sur son site : j'ai reproduit les photos qu'on y trouve avec l'autorisation de Inger Johanne Rasmussen qui m'a répondu dans l'heure avec beaucoup de gentillesse. Vous y trouverez aussi tous les noms des tableaux.

    Le prochain article présentera un second coup de cœur du Carrefour !

  • Patchwork à Sainte-Marie-aux-Mines (1)

    Le Carrefour Européen du Patchwork fêtait cette année son vingtième anniversaire : autant dire que l'affluence du public a été à la hauteur de l'enjeu. Cinq villages du Val d'argent, dans les Vosges, accueillaient des expositions de styles et d'ampleurs différents qui rendaient compte de la diversité des pratiques techniques et artistiques du patchwork du XXIème siècle, dans un esprit de renouvellement ou de respect des traditions selon les cas. Sans oublier les astucieuses à même de brouiller les pistes en mêlant les deux approches !

    Je ne ferai pas un relevé exhaustif des artistes présents à Sainte-Marie-aux-Mines et dans les villages environnants : je me contenterai de présenter certains patchworks qui m'ont marquée, en laissant de côté les œuvres d'artistes déjà présentés dans ce blog, comme Anne Woringer, qui exposait à Ste-Croix-aux-Mines.

    Pour commencer, voici quelques vues de patchworks anciens (XIXème siècle) présentés par France Patchwork, association dont je suis membre et avec laquelle j'effectuais ce voyage en pays alsacien.

    France Patchwork

    Collection Charles-Edouard de Broin

    Triangles - 1860-90

    IMG_8777.JPG

    France Patchwork

    Collection Charles-Edouard de Broin

    Log Cabin Light and Dark Pleated wolls - 1870-80

    IMG_8786.JPG

    Détails :

    IMG_8783.JPG

    sainte marie aux mines, patchwork, val d'argent, quilt ancien

    sainte marie aux mines, patchwork, val d'argent, quilt ancien

    France Patchwork

    Collection Charles-Edouard de Broin

    Tumbling Blocks - Canadian Amish, 1880

    sainte marie aux mines, patchwork, val d'argent, quilt ancien

    Détails :

    sainte marie aux mines, patchwork, val d'argent, quilt ancien

    sainte marie aux mines, patchwork, val d'argent, quilt ancien

    France Patchwork

    Collection Charles Edouard de Broin

    Log Cabin Victorian Silk and Lace - NY, 1890

    sainte marie aux mines, patchwork, val d'argent, quilt ancien

    Détail :

    sainte marie aux mines, patchwork, val d'argent, quilt ancien

    Le prochain article présentera un coup de coeur absolu, à qui je décerne la Palme d'or du Carrefour !

  • Malabrigo nube : premier écheveau

    Pas encore très régulier, mais plutôt fin (470 m environ pour 170 g), voici un écheveau réalisé avec les deux fibres ci-dessous :

    hanspun, filé main, malabrigo, nube, mostaza, arco iris, rouet, kiwi

    Chaque fibre a été filé sur un rouet Kiwi et les deux fils (fins) obtenus ont été retordus. Bien que le résultat soit plus régulier que lors des premiers essais, il faut encore progresser ! Le fil n'est pas de grosseur constante, et c'est sur ce point qu'il faudra faire porter les efforts.

    hanspun, filé main, malabrigo, nube, mostaza, arco iris, rouet, kiwi

    Mais c'en est fini de l'effet tire-bouchon dû à une torsion trop importante. C'est toujours ça de gagné !

    hanspun, filé main, malabrigo, nube, mostaza, arco iris, rouet, kiwi

    hanspun, filé main, malabrigo, nube, mostaza, arco iris, rouet, kiwi

  • Quilt navajo-écossais : quilté, ourlé, terminé !

    Quilt navajo-écossais quilté, ourlé, terminé : tout vient à point à qui sait attendre !

    copie 4.jpg

    oakshott,tissu,quilt,patchwork,carré,triangle,solids,unis

    copie 3.jpg

     copie 2.jpg

    copie 5.jpg

    copie 6.jpg