"Patchwork du coeur" dessiné par Christian Lacroix

J'avais eu l'occasion, comme certains Marseillais, d'admirer en 2009 le quilt monumental dessiné en 1998 par Christian Lacroix : le fameux "Patchwork du coeur". Il était alors exposé à la Maison de l'Artisanat, Cours Estienne d'Orves, et était impressionnant par sa taille.

Dans des nuances de rouge, composé de 400 carrés, sa réalisation collective avait mobilisé  près de 360 personnes différentes pour obtenir un patchwork de 4 mètres de côté.

Bref : de quoi border le lit d'un couple de mutants sortis du monde de Gulliver !

Le voici ci-dessous :

patch du coeurtsr190.jpg

Impressionnant, n'est-ce pas ?

Mais l'histoire ne s'arrête pas là : la revue "Magic Patch" (Editions de Saxe) a proposé quelques temps après une version de taille réduite de ce quilt (1 mètre de côté, tout de même !)

Jusque là, rien que de très ordinaire.

Mais voilà que, me rendant à une "Journée de l'amitié" de France Patchwork, je tombe en arrêt devant ce qu'en a fait Jackie Kerriel : un choc émotionnel devant tant de beauté, alliant broderie, tissus gais aux couleurs vives, patchwork, rubans, paillettes, etc.

Voyez plutôt :

IMG_0194.JPG

Ce patchwork n'est pas quilté : il a été monté sur châssis comme un tableau et irradiait sa lumière dans la pénombre du soir pluvieux, à Pertuis. Il faudrait plusieurs heures pour détailler chaque parcelle de ce tableau : des broderies multicolores aux appliqués rebrodés, tout invitait à se noyer dans ces univers contrastés mariant figures géométriques, riches fleurs baroques ou broderies d'Europe centrale.

Je ne peux que saluer le travail de Jackie Kerriel qui m'avait déjà impressionnée par son talent dans la réalisation de bijoux textiles somptueux. Car il est évident que son choix de tissus et de technique rend un puissant hommage à l’œuvre originale.

C'est bien de compréhension de l’œuvre en elle-même qu'il s'agit : qu'on choisisse une gamme de tissus aux teintes atténuées, et l'on verra les contrastes se diluer, les couleurs se salir, les broderies perdre toute leur puissance évocatrice. En somme, il y avait une gageure à soutenir, et c'est chose faite !

Quelques gros plans pour le régal des yeux :

IMG_0200.JPG

IMG_0199.JPG

IMG_0198.JPG

IMG_0197.JPG

IMG_0196.JPG

Commentaires

  • J'ai vu l'original cette année pour la première fois à SMM, quelle belle aventure !
    Le quilt de Jackie Kerriel me donne des fourmis dans les doigts rien qu'en regardant les détails si bien brodés, appliqués... Merci pour ces photos !

  • Ca me fait le même effet ! Des fourmis dans les doigts, des décharges d'adrénaline ! J'ai commandé le magic patch en question et je verrai ce que je peux en faire (peut-être une bordure de manteau type "ethnique").

  • en effet qu'est ce qu'ils sont beaux. bonne soirée

  • Merci pour ton commentaire !

  • oui superbe réalisation c'est différent , presque plus de lumière dans le deuxième
    a vrai dire j'aime les deux !!!!
    bisou

  • Merci Anne-Marie : lumineux, c'est vraiment le mot qui convient ! C'était étonnant !

  • Époustouflant !!!!

  • N'est-ce pas ? Je partage bien sûr ton enthousiasme !

  • Le genre d'ouvrage qu'il faut voir "en vrai" pour apprécier pleinement. Merci pour les photos des détails.

  • Je partage ton avis, Marianne, d'autant plus que les photos ont été prises à la lumière artificielle, ce qui ne rend pas toujours justice aux couleurs.

  • Je l'ai vu de vrai c'est une oeuvre d'art qui a un effet magique sur le mental et le coeur par ses infinis détails et couleurs
    Merci Jacky pour ces moments de bonheur

  • elle est magnifique, j'ai eu la chance de la voir de la toucher avant qu'elle soit monté sur châssis c'est une infini beauté de couleur et de détail
    bravo Jacky c'est une œuvre magnifique un vrai bonheur

Les commentaires sont fermés.