• Echarpe en point d'"entrelac"

    Voilà des années que je souhaitais me lancer dans l'exécution d'un ouvrage utilisant le point d'"entrelac" aperçu dans un livre consacré aux écharpes tricotées ou crochetées, sur une écharpe dessinée par Kathleen Power Johnson.

    C'est chose faite, avec cette étole tricotée avec une laine assez flashy - plutôt trop, à la réflexion : Kureyon de Noro. Coloris 319 - 5 pelotes.

    P1250099.JPG

    Je l'ai appelée "Colorflash" : elle réveille les pâles journées d'hiver sans mistral ! Et toute tenue sombre trop souvent de rigueur durant les "mois en R" !

    P1250101.JPG

    noro, entrelac, scarf, écharpe, kureyon, johnson

    noro, entrelac, scarf, écharpe, kureyon, johnson

    noro, entrelac, scarf, écharpe, kureyon, johnson

    noro, entrelac, scarf, écharpe, kureyon, johnson

    noro, entrelac, scarf, écharpe, kureyon, johnson

  • Deux livres, deux sources fécondes !

    Au départ, il y a un patchwork, déjà montré dans ce blog. Et puis la redécouverte de ce lieu, Gee's Bend, qui a vu naître un style de quilt, empreint de liberté et d'inventivité. Enfin, un commentaire de Marianne, du blog Filfollet, à propos d'un livre sur ce groupe de Gee's Bend.

    MW_%22One_Patch%22_1717.jpg

    index.jpgCe livre en anglais, Gee's Bend - The architecture of the quilt, est une mine iconographique autant qu'historique sur ce territoire de la "Black Belt", niché dans un méandre de l'Alabama. Il a inspiré mon dernier ouvrage en jeans recyclés.

    On y découvre des patchworks anciens, mais aussi plus récents : la reconnaissance dans les années 2000 du monde de l'Art du caractère innovant et original de ces ouvrages autrefois méprisés a en effet permis un renouveau de la pratique du patchwork dans ce village américain.

    L'histoire des habitants de Gee's Bend, depuis l'abolition de l'esclavage jusqu'à l'aube du XXIème siècle, évoque la vie dans le village et l'impact sur celui-ci des grands évènements qui ont marqué les USA : la crise de 29, la seconde guerre mondiale, la lutte pour les droits civiques...

    Et l'on découvre les contributions des quilteuses au fil du temps : je propose de présenter aujourd'hui les magnifiques quilts de Martha Pettway (1911-2005).

    8b221e2ffa15c5ae7479408e26754005.jpg

    Martha Pettway -"Half-Log Cabin" variation, années 1930

    ce0575218ea80a3d25b864db653c6330.jpg

    Martha Pettway -"Half-Squares", années 1930

    8619c36b6b04422c0d9441a113043886.jpg

    Martha Pettway -"Housetop" variation, années 1930

    ad16b0f3768b4818302d9936d42bde4f.jpg

    Martha Pettway -"Half-Log Cabin" variation, années 1930

    Le deuxième livre n'est pas moins étonnant et inspirant : il s'agit de Unconventional & unexpected: American quilts below the radar.

    index.jpg

    IMG_0560.JPGC'est dans cet ouvrage que j'ai puisé le modèle ayant inspiré un de mes précédents patchworks.

    Ce livre, lui aussi en anglais, démontre que le monde du patchwork ne s'arrête pas à la première guerre mondiale : sa vitalité est manifeste, et d'autant plus lorsqu'on ose s'affranchir en toute liberté des règles et des contraintes.Et c'est précisément le message que l'auteur, Roderick kirakofe, cherche à transmettre.

    Certains des quilts qu'il a pu réunir sont anonymes. Tous sont étonnants, et les photos magnifiques les mettent bien en valeur, qu'il s'agisse d'une vue d'ensemble ou de détail.

    En voici une petite sélection pour mettre l'eau à la bouche...

     

    IMG_1010 - Version 2.jpg

    String Diamond - 1930-19608640ecf49d36458984ab639b4d031bc9.jpg

    Unknown Pattern, attribué à Sally Owens - 1975-2000138e88818543e29c5f760f16a69531b3.jpg

    String X, attribué à Maggie Townsend - 1950-197580eed8898b05ea067cdb3da720138543.jpg

    Unknown Pattern - 1950-1975

    Vous pouvez aussi consulter le blog "La ruche des quilteuses" pour plus d'informations au sujet de ce ouvrage.

  • Les patchworks d'Annie Mae Youg et ma version

    Voici un moyen efficace pour venir à bout (presque !) d'un stock de jeans TRÈS fatigués :

    IMG_0563.JPG

    J'avais croisé le chemin de ce patchwork d'Annie Mae Young :

    q026-10_jpg.jpg

    Parenté évidente, n'est-ce pas ? Et ce quilt me trottait dans la tête depuis bien longtemps !

    Jusqu'à ce que je me penche plus avant sur l’œuvre de ces quilteuses américaines évoquées ICI. Annie Mae Young est en effet une des artistes de Gee's Bend, ce village de l'Alabama (USA) niché dans un méandre de la rivière éponyme.

    Les quilts que je connais d'elle sont en apparence très simples et associent des textiles divers, souvent de récupération (toiles de jean, velours côtelés ou non, et autres étoffes), coupés en bandes assemblées entre elles dans des compositions d'un graphisme extrêmement puissant.

    En voici un autre que j'aime particulièrement :

    q026-14_jpg.jpgLe premier semble essentiellement composé de rectangles de toile (jean), et le second de velours. Leur point commun : une grande maîtrise de la composition !

    En voici quelques autres, qui me séduisent moins :q026-09_jpg.jpg

    q026-03_jpg.jpg

    Et que dire de celui-ci ?

    Annie_Mae_Young_Bars_and_blocks_work_clothes_1641.jpg

    Étonnant comme ce quilt et les deux premiers me font penser aux "Boro", ces couvertures de morceaux de chanvres, teintées dans l'indigo ou laissées bruts, qu'on trouve au nord du Japon et que j'avais aperçues à Nantes.

    IMG_4132.JPG

    IMG_4126.JPG

    IMG_4124.JPG

    Même esprit de récup', mais à des milliers de km de l'Alabama, dans une région elle aussi assez enclavée car montagneuse et éloignée du centre politique, si j'en crois cette blogueuse qui propose de longs articles très intéressants sur le sujet (je n'ai pas trouvé son nom sur son site : elle semble très bien connaître le Japon, voire en être originaire). En somme, les mêmes causes (isolement et pauvreté) semblent avoir produit les mêmes effets !

    Quelques vues de détail, pour terminer, de ce top qui sera peut-être quilté à la manière japonaise : une façon de réunir dans ce travail les quilteuses de la région d'Aomori et celles de Gee's Bend !

     

    IMG_0566.JPG

    IMG_0568.JPG

    IMG_0571.JPG

    IMG_0573.JPG

  • Boules... de jonglage ? de Noël ? de pétanque ?

    Recyclons nos vieux et laids morceaux de tissus et autres déchets : bouts de laine trop courts, morceaux d'étoffes déchirés, bas troués... Cette idée a germé en observant le travail d'un jeune artiste exposé à Marseille qui recouvre de vieilles poupées ou des "godasses" de bandelettes colorées puis ficelées, un peu comme s'il s'agissait d'une momie : je n'ai hélas pas mémorisé son nom... Je ferai des recherches pour essayer de vous le présenter !

    IMG_0550.JPG

    La recette : on bourre une chaussette ou un bas de ces déchets un peu souples. On forme une boule la plus régulière possible. On enveloppe d'un peu de molleton. On recouvre tout cela de bandelettes déchirées dans un tissu hideux. On peint avec de la peinture pour textiles et, une fois la boule séchée, on la ficelle avec du coton perlé n° 8.

     

    IMG_0574.JPG

     

    IMG_0546.JPG

    IMG_0548.JPG

    IMG_0547.JPG

    Le contraste entre l'aspect mat de la peinture et le brillant du coton perlé est assez intéressant.

    IMG_0552.JPG

    J'imagine assez bien un arbre de noël 2015 décoré de telles boules. Ou une couronne ! Mais, je crois que je suis un peu en avance !!!

     

    IMG_0577.JPG

     

  • Bonnet "Black flower"

    Pourquoi ce nom ? Tout simplement parce que ce bonnet présente en son sommet une symétrie d'ordre 5 due aux diminutions.

    Très simple, très chaud, en pure laine, avec une unique pelote de laine (100 g). Tricoté en rond avec les aiguilles n° 4.5.

    Explications disponibles sur Ravelry ou sur simple demande (en français ou en anglais)

    IMG_0517.JPG

    IMG_0522.JPG

    IMG_0527.JPG

    IMG_0519.JPG

    IMG_0525.JPG

  • Quilt en tissus recyclés

    Cela devient une habitude : recycler les vêtements pour en faire des patchworks. Mais, après tout, n'est-ce pas cela, précisément, l'esprit du patchwork ?

    IMG_0560.JPG

    Ce top d'un patchwork classique ("string oversized patchwork, with piano keys borders", comme on peut le voir sur la photo du livre reproduite ci-dessous) est réalisé avec une majorité de tissus découpés soit dans des vêtements (blouses d'été découpées, chemises d'hommes, etc), soit dans des tissus assez vieux qui m'ont été confiés pour en faire... quelque chose !

    Leur point commun ? Les rayures et les carreaux !

    J'avais commencé à envisager une forme simplissime dans un précédent article, mais j'ai reçu des livres sur des patchworks d'une telle beauté et je ne pouvais mieux faire qu'y puiser mon inspiration : voici donc ce "string oversized patchwork, with piano keys borders", dont les bandes sont taillées non dans des unis mais dans ces fameuses étoffes.

    IMG_0555.JPG

    Et bien non, les coutures ne se correspondent pas. Et après ?

    N'est-ce pas le charme de ce type de quilt ?

    IMG_0556.JPG

    Oups... Un coup de vent malicieux...

    IMG_0553.JPG

    PS : plus de 100 000 personnes ont défilé ce weekend à Marseille (chiffres de la police pour samedi et dimanche) : je livre ce matin une photo du Monde car je n'avais pas pris mon appareil photo !

    4553861_7_cd2f_ill-4553861-a268-e5a3006_647fa58617b3e3b6f7421655bed637d3.jpg