• Châle pourpre "Amsterdam"

    Un châle tricoté d'une seule pièce, mais dans deux sens perpendiculaires : on trouve sur Ravelry quelques exemples de cette technique qui permet d'obtenir la bordure transversale, tricotée de droit à gauche quand la partie au point mousse est tricotée de haut en bas. Je me suis plongée dans cette façon particulière de tricoter une bordure pour proposer mon propre modèle.

    Un vrai régal à réaliser !

    Je prévois un tuto dans quelques semaines.

    IMG_3850.JPG

    IMG_3857.JPG

    IMG_3845.JPG

    IMG_3848.JPG

    IMG_3846.JPG

  • Dentelles d'Amsterdam (1)

    Le Rijksmuseum d'Amsterdam renferme, on s'en doute, des merveilles qu'on ne présente plus : qu'on pense à La Ronde De Nuit, de Rembrandt, ou à La Laitière, vulgarisée par Danone - faut-il s'en réjouir ?

    Mais ce qui nous occupera dans cet article, c'est la manière dont ces peintres Flamands ont interprété les matières, en particulier la dentelle.

    L'idée m'a été inspirée par une remarque de Léa Stansal qui conseillait à ses stagiaires d'observer à une bonne distance leur travail. En effet, faisait-elle remarquer, les dentelles peintes par ces maîtres sont époustouflantes de détails, mais on remarque un travail plus grossier lorsqu'on les observe de très près. On verra néanmoins, dans les photos ci-dessous, que certains de ces peintres ont poussé la précision vraiment très loin !

    Commençons par Frans Hals, qui illustre parfaitement la remarque de Léa Stansal : Portrait d'un Homme - 1635.

    (Il paraît qu'on trouvait que ce peintre avait un trait un peu grossier, peu apprécié par ceux qui désiraient un portrait : bon, il y a vraiment des gens qui prennent peine à nous donner des complexes !)

    IMG_3358.JPG

    IMG_3359.JPG

    Toujours de Frans Hals : Portrait d'une Femme - 1635

    (Il s'agit de l'épouse du précédent. Je vous laisse juger de la "grossièreté" du trait !)

    IMG_3352.JPG

    IMG_3354.JPG

    Van Mierevelt : Frederik Henry, Prince d'Orange - 1632

    IMG_3374.JPG

    Plus prêt ?

    IMG_3373.JPG

    Voici le portrait trouvé sur Wikipedia, sans reflet :

    Frederik_Hendrik_by_Michiel_Jansz_van_Mierevelt.jpg

    Un tableau de Rembrandt : Portrait d'une Femme, Probablement Maria Trip - 1639

    La transparence de l'étoffe blanche (une sorte d'organdi extrêmement fin) est parfaitement rendue : on croit déceler la finesse de la toile, trame et chaîne apparentes.

    IMG_3377.JPG

    IMG_3378.JPG

    (Ci-dessous : source wikipedia)

    Rembrandt_van_Rijn_172.jpg

    Paulus Moreelse : Portrait d'un Homme - 1625

    IMG_3388.JPG

    IMG_3389.JPG

    (Ci-dessous : source wikipedia)

    Portret_van_een_man,_vermoedelijk_uit_het_geslacht_Pauw_Rijksmuseum_SK-C-1440.jpeg

    Un de mes portraits préférés :

    Werner van den Walckert : Portrait d'un Homme avec un anneau en or - 1617

    (On dirait que la fraise a été réalisée avec une étoffe à bords francs, un peu effilochée.)

    IMG_3393.JPG

    IMG_3395.JPG

    IMG_3392.JPG

  • Les oiseaux à la manière de Léa : la suite

    Encore deux petits oiseaux, dont l'un a été réalisé par Simone (je me suis contentée de terminer les broderies perlées ou pailletées).

    IMG_3130.JPG

    IMG_3136.JPG

    IMG_3139.JPG

    IMG_3147.JPG

    IMG_3138.JPG

  • Quilt de Noël

    Un peu en avance, non ? Quoiqu'il en soit, il faut du temps pour préparer les quilts et tricots de Noël (je ne suis pas une machine !)

    Voici un quilt inspiré d'un tableau textile proposé par MCI il y a plusieurs années : tendu sur un châssis, il était constitué d'un assemblage de textiles anciens, avec une inscription en son centre : "Le bonheur".

    La version que je propose est presque intégralement réalisée avec des tissus de récupération ; seules les vignettes de BD sont tirées d'un tissu neuf reproduisant ces comics américains vintage, empreints de préjugés sur les femmes : celui-ci présente des épouses modèles parvenant à économiser l'argent du ménage en cousant elles-mêmes leurs vêtements !

    IMG_3172.JPG

    Mais, avec un peu d'écriture brodée, il est facile de renverser les rôles ! Certains trouveront peut-être incongrue la présence, sur ces tissus romantiques, de ces vignettes : elles me semblaient indispensables car elles apportent le détail qui choque, qui accroche le regard, qui permet de raconter une histoire.

    IMG_3178.JPG

    IMG_3170.JPG

    IMG_3168.JPG

    IMG_3177.JPG

    IMG_3176.JPG

    Ci-dessous, la lettre E, réalisée avec un ruban donné par Margarida, brodeuse pleine de fantaisie, d'originalité et de vitalité !

    IMG_3174.JPG

    IMG_3175.JPG

    IMG_3167.JPG