• Pause "huile d'olive"

    Deux semaines de ramassage des olives en Ardèche et enfin coule l'or vert ! Vert en effet, car c'est bien la couleur de l'huile que l'on obtient après la trituration des olives !

    L'occasion de revoir ce joli village de Bres (commune de Paysac, en Ardèche), aux maisons en grès rose, très différentes de celles que l'on trouve dans les terres calcaires de la vallée de l'Ardèche.

    C'est là en effet qu'on trouve le moulin de Dominique et Violette Vincent, un couple très accueillant malgré la lourde tâche qui leur incombe : triturer du matin (4 h !) au soir (20 ou 21 h) les olives que les producteurs leur apportent. Ambiance chaleureuse et inoubliable !

    Bref : nous leur avons apporté nos 695 kg d'olives ardéchoises !

    IMG_4049.JPG

    IMG_4027.JPG

    Les olives sont prêtes à être chargées dans l'entonnoir qui les achemine vers le bac où elles seront lavées et débarrassées des feuilles résiduelles.

    IMG_4052.JPG

    Vient ensuite la trituration : c'est cette pâte qui sera ensuite pressée.

    IMG_4060.JPG

    IMG_4063.JPG

    Un coup de centrifugeuse pour séparer l'huile de l'eau, et voici la coulée d'huile parfumée.

    IMG_4055.JPG

    Pendant ce temps, au dehors, la campagne se réveille doucement...

    IMG_4029.JPG

    IMG_4033.JPG

    IMG_4034.JPG

    IMG_4046.JPG

    IMG_4035.JPG

    Et pour ceux que la culture des oliviers intéresse, voici une vidéo disponible sur le site du moulin de Vincent, à Bres (commune de Paysac) :


  • Paris

    "Nous aimons la vie plus que vous n'aimez la mort... La lumière fera disparaître vos ténèbres."

    74597-attentats-a-paris-peace-for-paris-le-dessin-symbole-de-la-solidarite.jpeg

  • Scrap quilt écossais

    Toujours à la recherche de projets me permettant d'utiliser de vieilles chutes de tissus (vêtements ou restes entassés au fil des ans), voici un quilt inspiré d'un ouvrage de Margaret Fabrizio.

    Pour le réaliser, j'ai utilisé comme base une toile à beurre empesée sur laquelle j'ai collé à la colle 505 des morceaux de tissus : clairs au centre, foncés à la périphérie.

    Un peu de rythme donné par les couleurs, et la présence des carrés-cibles jaunes du pourtour.

    Ce quilt est assemblé à petits points et sera quilté avec du coton écru DMC n° 8. A suivre !

    IMG_3978.JPG

    IMG_3979.JPG

    IMG_3981.JPG

    IMG_3980.JPG

  • Monsieur et Madame...

    Voici une interprétation des personnages cousus de Léa Stansal : ils ont été réalisés par deux enfants de 8 et 10 ans, avec beaucoup d'énergie et un peu d'aide !

    IMG_3947.JPG

    Mademoiselle, je vous trouve vêtue de manière bien peu propice au ramassage des olives !

    IMG_3940.JPG

    Quant à vous, monsieur Père Noël, qui êtes sorti ainsi en caleçon, sans hotte et rasé de frais, je ne peux me départir de l'idée que vous ne serez pas prêt pour le 25 décembre !

    IMG_3942.JPG

    Décidément, vous faites bien la paire !

    IMG_3946.JPG

    Très joli, votre petit haut, et ce sac passepoilé d'orange tonique vous va à ravir !

    IMG_3941.JPG

    IMG_3944.JPG

  • Toile peinte fleurie aux oiseaux

    Une trouvaille dans une vieille église d'Amsterdam, Oud Kerk : une salle attenante à la nef, sombre et mal mise en valeur, a retenu néanmoins mon attention.

    En effet, les murs sont couverts de motifs peints à l'huile sur une toile marouflée. L'impression est saisissante ! On pense au premier abord qu'il s'agit d'un papier imprimé, type "papier peint". Mais il n'en est rien : on comprend assez vite qu'il n'y a aucune répétition de motifs : fleurs, oiseaux, feuillages, chacun est original, différent des autres. En somme, le visiteur fait face à un immense tableau de peinture murale à l'huile !

    IMG_3638.JPG

    IMG_3642.JPG

    IMG_3645.JPG

    IMG_3644.JPG

    IMG_3635.JPG

    IMG_3630.JPG

    IMG_3640.JPG

    IMG_3629.JPG

    IMG_3632.JPG

    IMG_3631.JPG

    IMG_3633.JPG

    IMG_3634.JPG

    IMG_3647.JPG

    IMG_3646.JPG

  • Dentelles d'Amsterdam (2)

     Petite suite d'un précédent article sur les dentelles vues par les maîtres hollandais. Mais pas seulement... Une petite diversion dans une nature morte qui date de la même époque que les autres œuvres (XVIIème siècle), avant de clore la série en faisant un bond de près d'un siècle avec le dernier exemple.

    Les portraits en pied sont tirés du site du Rijksmuseum ou de Wikipedia.

    Johannes Cornelisz Verspronck : Portrait de Maria Van Strijp - 1652

    IMG_3342.JPG

    IMG_3343.JPG

     800px-Johannes_Verspronck.Portret_van_Maria_Strijp.jpg

    Isaac Luttichuys : Portrait d'une jeune femme - 1656

    (Notez la finesse de la dentelle et le rendu délicat de la plume !)

    IMG_3346.JPG

    IMG_3347.JPG

    IMG_3348.JPG

    IMG_3349.JPG

    800px-Een_jonge_vrouw_met_een_struisveer_in_haar_hand,_door_Isaack_Luttichuys.jpgCésar Boétius van Everdingen : Jeune femme se chauffant les mains au-dessus d'un brasier, Allégorie de l'Hiver - 1644-1648

    (Jolies boucles d'oreilles, non ?)

    IMG_3365.JPG

    IMG_3362.JPG

    IMG_3363.JPG

    84529cbcfefa405d318518d43e67ed08.jpg

    Willem Claesz Heda : Nature Morte à la Coupe Dorée - 1635

    IMG_3337.JPG

    IMG_3339.JPG

    Changeons de siècle, mais pas de qualité !

    Jan Adam Kruseman : Portrait d'Alida Christina Assink - 1833

    IMG_3292.JPG

    IMG_3293.JPG

    IMG_3294.JPG

    jan-adam-kruseman-portrait-of-alida-christina-assink-1833.jpg