• Hommage à Pearl Irby Pettway

    J'avais déjà présenté les quilteuses de Gee's Bend dans ce blog, et j'ai eu envie de me lancer dans la copie d'un de ces ouvrages si joyeux, si vigoureux : j'ai choisi un quilt de Pearlie Irby Pettway de 1950 dont voici une photo ci-dessous.

    pearlie irby pettway 1950.jpg

    Un mélange de tissus unis, à rayures ou carreaux, et de petits imprimés de fleurs ou d'étoiles.

    J'ai réuni mes tissus les plus "vintage" possible et voici ce que cela donne, une fois le top réalisé :

    IMG_0879.JPG

    La taille des blocs, l'enjeu qui consistait à éviter de produire un top trop ajusté, trop "bien fait" pour privilégier au contraire quelques ajustements charmants qui apportent de l'irrégularité, tout cela a permis une réalisation rapide de ce quilt, cousu à la main en moins de deux jours.

    IMG_0883.JPG

    Très amusant à faire : la difficulté ici réside dans la sélection des tissus, dans la manière de découper les "carrés" qui ne doivent pas l'être rigoureusement (on coupe un peu plus court ici, un peu plus long ailleurs !)

    IMG_0884.JPG

    Il fallait veiller à garder la fraîcheur des couleurs, à introduire de la discontinuité, en sachant bien qu'un motif aussi géométrique (carré dans un carré, entouré de rectangles) pouvait souffrir d'être ainsi bousculé : la structure apparaît en effet nettement, et les ruptures dans la régularité du motif apportent ce qu'il faut de liberté et de non conformisme.

    J'ai eu la chance d'avoir un "carré" trop court, ce qui m'a permis d'introduire un raccord en madras que j'aime bien, sous le carré violet. Notez les pointes des carrés qui ne se font pas face. Cela donne une impression de mouvement et permet de travailler très vite, sans complexe, avec la seule jouissance des couleurs qui s'ajoutent les unes aux autres.

    IMG_0885.JPG

    Enregistrer

    Enregistrer