Broder les hydrangéas, le 19 octobre 2018

Quiconque s'est essayé au graphisme connaît l'importance du noir et du blanc : le premier pour souligner, attirer le regard, contraster, faire transition, le second pour éclairer, enluminer, reposer le regard, donner de la respiration.

C'est à cela que servent ces fleurs blanches, qui peuvent être posées sur un patchwork dès lors qu'on souhaite éclairer une zone qui manque de lumière, ou dont l'impact est trop fort.

Mais on peut aussi imaginer une composition tout en douceur cotonneuse, blanc sur blanc, ce qui ne manquerait pas d'élégance !

Place aux images des travaux de Nicole, Nelly, Michelle, Martine et Hélène, qu'il s'agisse de broder les fleurs blanches ou de poursuivre les encours.

IMG_4177.JPG

IMG_4183.JPG

IMG_4170.JPG

IMG_4188.JPG

IMG_4178.JPG

IMG_4185.JPG

IMG_4191.JPG

IMG_4194.JPG

IMG_4192.JPG

IMG_4176.JPG

IMG_4179.JPG

IMG_4184.JPG

IMG_4187.JPG

IMG_4181.JPG

IMG_4180.JPG

IMG_4172.JPG

IMG_4173.JPG

IMG_4171.JPG

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel