Broderie - Page 4

  • Quand la broderie envahit TOUT !

    La broderie peut insidieusement TOUT envahir : un (futur) sac en jean qui ne demandait rien, un pull troué et remisé au placard, peinard, mais bien d'autres choses à venir, on s'en doute ! Un même motif décliné dans deux projets différents.

    IMG_6575.JPG

    IMG_6580.JPG

    Ainsi, lassée de mes sacs tout simples, j'ai tenté de me lancer dans le recyclage de motifs bien maîtrisés, mais en jouant sur les matières employées : un fil extrêmement fin, noir et blanc, met le focus sur les inflorescences et le feuillage. Une trouvaille qui vaut le détour : ce fil (un lainage) se présente en pelotes de 50 g, mais le brin est composé de 12 fils aussi fins, voire davantage, que les laines St Pierre.

    Et dans la lancée, le ravaudage d'un chandail troué aux coudes paraissait l'objectif idéal pour rentabiliser ce motif appris chez Léa Stansal.

    IMG_6578.JPG

    IMG_6573.JPG

    Ci dessous, les inflorescences avant d'avoir été rebrodées de fil de laine noir et blanc :

    IMG_6571.JPG

    IMG_6570.JPG

    On aperçoit, à l'intérieur de la manche, la toile à beurre empesée qui permet de réaliser la broderie sans déformer le chandail.

    IMG_6582.JPG

    IMG_6567.JPG

  • Broderie d'image : une belle Turque

    Une image un peu sépia, imprimée sur tissu et rebrodée : un vrai plaisir à travailler avec une large gamme de rubans et fils à broder.

    Elle appartient à une série de portraits folkloriques tels qu'on pouvait en trouver autrefois, dans l'esprit des poupées régionales de collection.

    IMG_4615.JPG

    775_001.jpg

    IMG_4620.JPG

    IMG_4619.JPG

    Ci-dessous, un exemple de l'usage du fil à brodé filé main, montré ici, qui se contente de souligner des détails. L'effet est spectaculaire.

    IMG_4617.JPG

    IMG_4616.JPG

    Les derniers feuillages seront brodés lorsque la broderie sera placée sur son support.

    IMG_4618.JPG

    Le relief est donné au visage avec quelques points pour souligner commissures des lèvres, coins des yeux, narines :

    IMG_4621.JPG

    IMG_4623.JPG

    IMG_4622.JPG

  • Un sac brodé vert prairie

    En retrouvant un numéro ancien de MCI (et quel numéro ! celui qui fêtait les 20 ans de la revue !), je suis tombée sur un sac dessiné par Léa Stansal, qui a inspiré celui que je présente ici : même usage de toile de Jouy et même composition. Le reste varie considérablement, car je suis incapable de reproduire !

    IMG_4595.JPG

    sac lea 20 ans.jpg

    Les broderies ne sont pas encore terminées, et toutes les décisions ne sont pas encore prises :

    - Qu'est-ce qui va sortir de la poche ?

    - Où et comment vais-je fixer les feuilles de lierre ?

    - Comment intégrer l'arbre du haut et son voisin sur la toile de Jouy pour n'en faire qu'un ?

    - Comment terminer le haut du sac, avec quelles anses ?

    - Et le fond ? Vert, herbeux, terreux ?

    Voici le sac déployé :

    IMG_4565.JPG

    Revue de détails :

    IMG_4588.JPG

    IMG_4589.JPG

    IMG_4591.JPG

    IMG_4584.JPG

    IMG_4583.JPG

    IMG_4579.JPG

    IMG_4586.JPG

  • Albert Anker : peintre de l'enfance - Evariste

    Albert Anker (1831 - 1910) est un peintre Suisse qui a su représenter l'enfance d'une manière extrêmement touchante. Ses tableaux montrent des enfants dans des attitudes très diverses, mais dans lesquelles on reconnaît immédiatement ce qui leur est propre : le sérieux et la concentration dans le jeu, la complicité entre frères et sœurs, l'application dans les travaux manuels, la franchise dans le regard...

    J'ai rencontré l’œuvre d'Albert Anker lors de mes recherches d'images à broder, et je suis tombée sous le charme du petit garçon ci-dessous, qui a plongé ses yeux dans les miens par-delà les décennies qui nous séparent.

    schulknabe-schoolboy.jpg

    On devine chez ce petit écolier le désir de bien faire et de paraître sous son meilleur jour !

    Après traitement de l'image (en particulier, un travail sur la saturation), j'ai pu l'imprimer sur du tissu et l'apporter à mon stage chez Léa Stansal, qui s'est empressée de m'apprendre à mettre en valeur cette image.

    IMG_4510.JPG

    IMG_4511.JPG

    L'enfant a troqué son ardoise avec un parchemin rempli de courbes et de signes mathématiques : c'est pourquoi je l'ai appelé Évariste, faisant de lui l'enfant qu'aurait pu être Évariste Galois, mathématicien de génie mort prématurément à l'âge de 20 ans, non sans avoir posé les bases de sa théorie mathématique.

    IMG_4516.JPG

    IMG_4514.JPG

    Allez, petit Évariste, laisse les idées se frayer un chemin dans ton esprit et coloniser le monde des mathématiques !

    IMG_4515.JPG

    Mais Anker n'était pas en reste dès lors qu'il était question d'enfants : voici quelques autres tableaux qui n'attendent plus que nos aiguilles pour reprendre vie !

    498076 bis.jpg

    madchen-die-haare-flechtend-young-girl-braiding-her-hair.jpg

    the-little-knitters.jpg

    rotkaeppchen-red-hat.jpg

    1280px-Albert_Anker_-_Schreibender_Knabe_mit_Schwesterchen.jpg

    Et pour terminer, comme promis, voici la "surprise" de Margarida : une broche qu'elle a réalisée et qu'elle m'a offerte ! Je ne la quitte pas ! Elle passe de mon manteau jaune à mon pull ou mon gilet !

    broderie,lea stansal,math

    broderie,lea stansal,math

    broderie,lea stansal,math

  • Transmission

    Les feuilles de lierre brodées de Léa Stansal sont très faciles à réaliser pour peu qu'on soit un peu guidé. C'est ainsi qu'Emmanuelle et Hélène sont venues dans mon atelier pour s'y initier. Le "tissu" de fond ? Une tapisserie appartenant à Emmanuelle, brodée au demi-point et assez terne. Couleurs sombres, à la mode d'antan, qui donnent un parfait fond pour ces feuillages.

    Un peu de ruban fantaisie, de papier ou d'azlon, une touche de laine St Pierre, du coton perlé et des perles bien vives... Voici nos trois feuilles presque terminées !

    IMG_4493.JPG

    IMG_4489.JPG

    IMG_4498.JPG

    IMG_4494.JPG

    IMG_4496.JPG

    Sur ma lancée, je m'y suis aussitôt remise avec mes propres restes de tapisserie.

    Une version d'un vert plus acide, mais qui a aussi beaucoup d'impact !

    IMG_4506.JPG

    IMG_4507.JPG

    IMG_4504.JPG

    IMG_4502.JPG

    IMG_4500.JPG

    Tout ces éléments (tweed, feuilles, toile de Jouy et canevas) semblent faits les uns pour les autres, non ?

  • De retour de chez Léa

    Visite chez Léa Stansal à nouveau, riche d'expériences et de retrouvailles !

    Voici quelques images des ouvrages pris en photo avec mon nouvel outil : un téléphone portable bien plus léger que mon réflex, mais qui ne donne pas autant satisfaction ! Question de réglage aussi, sans doute, mais l'optique d'un téléphone ne doit pas être en mesure de concurrencer Canon !

    Anne, Margarida, Emmanuelle, Claudia, Myriam, Ghislaine et moi-même, avec une visite de Zonzon... Tout ce monde-là encadré et animé par Léa Stansal.

    Voici des images de ce que nous avons pu voir ou faire à l'occasion de cette rencontre :

    La merveilleuse veste brodée d'Anne

    IMG_20160228_164725 - Copie.jpg

    IMG_20160228_164711 - Copie.jpg

    Les "non poupées" d'Emmanuelle, suivies d'une de ses pièces en cours de construction

    IMG_20160228_101551 - Copie.jpg

    IMG_20160228_114350 - Copie.jpg

    Léa au travail sur un encours d'Anne :

    Voyons, voyons...

    IMG_20160228_112453.jpg

    IMG_20160228_112458.jpg

    IMG_20160228_112500.jpg

    IMG_20160228_112503.jpg

    Une petit coup de ciseaux !

    IMG_20160228_112507.jpg

    IMG_20160228_112528.jpg

    IMG_20160228_112622.jpg

    Une pièce de Léa Stansal débordante de vie...

    image3.jpg

    IMG_20160228_162504 - Copie.jpg

    Une vue du magnifique top de M'Chou

    image5.jpg

    Les autres vues étaient trop mauvaises pour figurer ici !

    Quant à mon propre travail, il fera l'objet d'un prochain article, avec une surprise de Margarida !