Sacs et petits objets en tissus - Page 3

  • Verticolor : un blog à visiter !

    Le blog Verticolor, hébergé par blog.marieclaireidees.com, est administré... par Jackie Kerriel, designer talentueuse à laquelle j'ai déjà consacré quelques articles.

    Ce qui caractérise son travail, c'est le mot COULEUR ! Toujours dans une version fraîche, claire, joyeuse et originale.

    Ci-dessous, petit florilège des réalisations de Jackie :

    Un collier perles, cocons de soie, métal et textile

    323586226.JPG

    794862373.jpg

    Sacs réalisés... avec des capsules de canettes ! Étonnant !

    1413811029.jpg

    Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous sur le blog Verticolor !!!

    Enregistrer

  • Sac en tweed

    Pourquoi tant de sac, me direz-vous ? Parce qu'ils sont toujours nécessaires, bienvenus, adaptés aussi à la taille des tissus dont je dispose.

    Celui-ci, si vous êtes lecteurs réguliers de ce blog, vous le connaissiez, mais il n'était pas assez large : j'ai rajouté une bande écossaise qu'il me faudra broder (comment ? Je cherche encore !) avant de le terminer. Un rajout de pelouse sera nécessaire, en bas, ainsi, bien sûr, qu'une doublure et deux anses généreuses. Sans oublier le matelassage.

    IMG_6646.JPG

    Pour mémoire, voici le côté pile :

    IMG_4596.JPG

    La "pelouse", c'est en fait une image de vraie pelouse imprimée sur tissu que je rebrode avec des fils de lin teintés à la main dans différents tons de vert.

    IMG_6650.JPG

    IMG_6647.JPG

    IMG_6645.JPG

  • Sac brodé sur jean

    Il est terminé, à l'exception de la tirette de la fermeture à glissière qui doit être allongée pour permettre une meilleure prise en main.

    Doublé d'un tissu élégant, renforcé de jeffytex, ce sac-valisette est assez vaste pour contenir tout ce qui est nécessaire pour un voyage de 2 ou 3 jours.

    IMG_6641.JPG

    IMG_6635.JPG

    On ne se refait pas ! L'intérieur de la valise contient de vieilles pelotes qui entreront dans la composition d'un sac au crochet.

    IMG_6640.JPG

    IMG_6642.JPG

    Si la broderie au travers des différentes épaisseurs (y compris le jean) fut assez aisée, je n'en dirais pas autant de la réalisation de la doublure rigide, ni du bouquet brodé sur l'anse ou le dessus du sac. Mais avec un peu d'opiniâtreté, on finit par en venir à bout !

    IMG_6643.JPG

    IMG_6638.JPG

    IMG_6636.JPG

    IMG_6639.JPG

    IMG_6634.JPG

  • Sac de voyage en jean (3) : et si on brodait ?

    Face avant d'un futur sac de voyage, de dimension 40 cm par 30 cm environ (20 cm de largeur). Celui-ci est brodé et attend sa fermeture éclair !

    IMG_6586.JPG

    IMG_6590.JPG

    IMG_6591.JPG

    IMG_6592.JPG

    IMG_6594.JPG

    IMG_6588.JPG

  • Sac de voyage en jean (2)

    Pour ce nouveau sac en jean, j'ai choisi de coudre les morceaux envers contre envers et de cacher les coutures avec un biais : cela permettait d'ajouter des touches de couleurs de manière plus naturelle que pour le sac précédent.

    IMG_6553.JPG

    Initialement, je ne souhaitais pas le doubler (les coutures ne sont bien évidemment pas apparentes puisqu'il est monté envers contre envers), mais il ne me semblait pas bien fini. Aussi ai-je rajouté un tissu à motifs naïfs pour chemiser l'intérieur.

    IMG_6559.JPG

    IMG_6555.JPG

    IMG_6558.JPG

    Un sac ample... qui, une fois vide, s’aplatit et se plie avec docilité !

    IMG_6552.JPG

    IMG_6550.JPG

    IMG_6546.JPG

    Le voici vide, en compagnie de son petit camarade dodu :

    IMG_6563.JPG

    A l'arrière, la bretelle servant à maintenir le bagage sur la valise à roulettes.

    IMG_6554.JPG

    IMG_6540.JPG

  • Quand la broderie envahit TOUT !

    La broderie peut insidieusement TOUT envahir : un (futur) sac en jean qui ne demandait rien, un pull troué et remisé au placard, peinard, mais bien d'autres choses à venir, on s'en doute ! Un même motif décliné dans deux projets différents.

    IMG_6575.JPG

    IMG_6580.JPG

    Ainsi, lassée de mes sacs tout simples, j'ai tenté de me lancer dans le recyclage de motifs bien maîtrisés, mais en jouant sur les matières employées : un fil extrêmement fin, noir et blanc, met le focus sur les inflorescences et le feuillage. Une trouvaille qui vaut le détour : ce fil (un lainage) se présente en pelotes de 50 g, mais le brin est composé de 12 fils aussi fins, voire davantage, que les laines St Pierre.

    Et dans la lancée, le ravaudage d'un chandail troué aux coudes paraissait l'objectif idéal pour rentabiliser ce motif appris chez Léa Stansal.

    IMG_6578.JPG

    IMG_6573.JPG

    Ci dessous, les inflorescences avant d'avoir été rebrodées de fil de laine noir et blanc :

    IMG_6571.JPG

    IMG_6570.JPG

    On aperçoit, à l'intérieur de la manche, la toile à beurre empesée qui permet de réaliser la broderie sans déformer le chandail.

    IMG_6582.JPG

    IMG_6567.JPG