Tourisme - Page 3

  • Toile peinte fleurie aux oiseaux

    Une trouvaille dans une vieille église d'Amsterdam, Oud Kerk : une salle attenante à la nef, sombre et mal mise en valeur, a retenu néanmoins mon attention.

    En effet, les murs sont couverts de motifs peints à l'huile sur une toile marouflée. L'impression est saisissante ! On pense au premier abord qu'il s'agit d'un papier imprimé, type "papier peint". Mais il n'en est rien : on comprend assez vite qu'il n'y a aucune répétition de motifs : fleurs, oiseaux, feuillages, chacun est original, différent des autres. En somme, le visiteur fait face à un immense tableau de peinture murale à l'huile !

    IMG_3638.JPG

    IMG_3642.JPG

    IMG_3645.JPG

    IMG_3644.JPG

    IMG_3635.JPG

    IMG_3630.JPG

    IMG_3640.JPG

    IMG_3629.JPG

    IMG_3632.JPG

    IMG_3631.JPG

    IMG_3633.JPG

    IMG_3634.JPG

    IMG_3647.JPG

    IMG_3646.JPG

  • Dentelles d'Amsterdam (1)

    Le Rijksmuseum d'Amsterdam renferme, on s'en doute, des merveilles qu'on ne présente plus : qu'on pense à La Ronde De Nuit, de Rembrandt, ou à La Laitière, vulgarisée par Danone - faut-il s'en réjouir ?

    Mais ce qui nous occupera dans cet article, c'est la manière dont ces peintres Flamands ont interprété les matières, en particulier la dentelle.

    L'idée m'a été inspirée par une remarque de Léa Stansal qui conseillait à ses stagiaires d'observer à une bonne distance leur travail. En effet, faisait-elle remarquer, les dentelles peintes par ces maîtres sont époustouflantes de détails, mais on remarque un travail plus grossier lorsqu'on les observe de très près. On verra néanmoins, dans les photos ci-dessous, que certains de ces peintres ont poussé la précision vraiment très loin !

    Commençons par Frans Hals, qui illustre parfaitement la remarque de Léa Stansal : Portrait d'un Homme - 1635.

    (Il paraît qu'on trouvait que ce peintre avait un trait un peu grossier, peu apprécié par ceux qui désiraient un portrait : bon, il y a vraiment des gens qui prennent peine à nous donner des complexes !)

    IMG_3358.JPG

    IMG_3359.JPG

    Toujours de Frans Hals : Portrait d'une Femme - 1635

    (Il s'agit de l'épouse du précédent. Je vous laisse juger de la "grossièreté" du trait !)

    IMG_3352.JPG

    IMG_3354.JPG

    Van Mierevelt : Frederik Henry, Prince d'Orange - 1632

    IMG_3374.JPG

    Plus prêt ?

    IMG_3373.JPG

    Voici le portrait trouvé sur Wikipedia, sans reflet :

    Frederik_Hendrik_by_Michiel_Jansz_van_Mierevelt.jpg

    Un tableau de Rembrandt : Portrait d'une Femme, Probablement Maria Trip - 1639

    La transparence de l'étoffe blanche (une sorte d'organdi extrêmement fin) est parfaitement rendue : on croit déceler la finesse de la toile, trame et chaîne apparentes.

    IMG_3377.JPG

    IMG_3378.JPG

    (Ci-dessous : source wikipedia)

    Rembrandt_van_Rijn_172.jpg

    Paulus Moreelse : Portrait d'un Homme - 1625

    IMG_3388.JPG

    IMG_3389.JPG

    (Ci-dessous : source wikipedia)

    Portret_van_een_man,_vermoedelijk_uit_het_geslacht_Pauw_Rijksmuseum_SK-C-1440.jpeg

    Un de mes portraits préférés :

    Werner van den Walckert : Portrait d'un Homme avec un anneau en or - 1617

    (On dirait que la fraise a été réalisée avec une étoffe à bords francs, un peu effilochée.)

    IMG_3393.JPG

    IMG_3395.JPG

    IMG_3392.JPG

  • Promenade...

    Lorsqu'on se promène dans une ville (Paris, ici), on tombe parfois sur des curiosités qu'il faut regarder avec les yeux avant tout !

    Mais lorsque l'on en a le temps, l'appareil photo permet de saisir et conserver cet instant, voire de le raviver pour en faire une source d'inspiration...

    Un café coloré sous un ciel brumeux, mais sec !

    IMG_0302.JPG

    L'église St Jean, à Montmartre, et ses faïences si étonnantes...

    IMG_0334.JPG

    IMG_0338.JPG

    IMG_0340.JPG

    IMG_0345.JPG

    ... sans oublier ses portes sculptées, ni ses lustres "vintage" !

    IMG_0336.JPG

    IMG_0337.JPG

    IMG_0331.JPG

    Et ceux-là, ils ne sont pas beaux, en costard-cravate avec leur perruque ?

    IMG_0300.JPG

  • Paysages écossais sublimes...

    Le passage de la terre de France plongée dans un épisode estival en ce mois de mars aux frimas écossais fut un peu rude, mais si dépaysant qu'il n'a laissé qu'un bon souvenir...

    Sur ces landes couvertes de bruyères, on croirait apercevoir le pas décidé de Jane Eyre, fuyant Rochester en tournant ainsi le dos au fantôme d'un amour entraperçu. A moins qu'il ne s'agisse de Heathcliff, le sombre amoureux des Hauts de Hurlevent... Bref : bien que ces romans n'aient pas pour scène l’Écosse mais le nord de l'Angleterre, l'atmosphère était bien celle-là !

    IMG_6554.JPG

    IMG_6518.JPG

    IMG_6521.JPG

    IMG_6725.JPG

    Mais l’Écosse, c'est aussi l'océan !

    IMG_6726.JPG

    IMG_6779.JPG

    IMG_6744.JPG

    IMG_6746.JPG

    IMG_6804.JPG

    IMG_6918.JPG

    Et l'incontournable Fish & Ships restaurant !

    IMG_6817.JPG

  • Ecosse : trésors nationaux... ou non !

    Un petit voyage en Ecosse pour visiter la famille... et voici quelques trésors subrepticement glissés dans les bagages de retour...

    Laines et tartans. Les premières ne sont pas typiquement écossaises, car le temps m'a manqué pour dénicher les lieux où on peut acquérir des laines fabriquées en Ecosse là où nous nous trouvions. Mais les tartans viennent d'une fabrique à l'ancienne sise sous le château d'Edinburgh, qui met en scène la fabrication de ces lainages si célèbres sur des métiers à cartes, mécanisés mais assez anciens.

    IMG_6591.JPG

    IMG_6589.JPG

    IMG_6595.JPG

    laine, wool, yarn, tricot, ecosse, tartan, edinburgh, alpaga, dundee, knit, purl

    Ci-dessous, deux tartans dont les couleurs vives peuvent entrer dans la compositions de mes sacs en lainage (les rabats des sacs en patch de laine avaient été coupés dans un tartan venant de la même fabrique de tissus. Un trésor bien amenuisé depuis, que je n'ai pu retrouver, hélas !)

    IMG_6985.JPG

    IMG_6987.JPG

    Et voici une vue des laines, les premières trouvées dans un petit village (Pittenweem), les secondes à Dundee.

    laine, wool, yarn, tricot, ecosse, tartan, edinburgh, alpaga, dundee, knit, purl

    Les écheveaux ci-dessous sont plus violets que roses, mais chacun sait comme il est difficile de photographier ces teintes !

    laine, wool, yarn, tricot, ecosse, tartan, edinburgh, alpaga, dundee, knit, purl

    laine, wool, yarn, tricot, ecosse, tartan, edinburgh, alpaga, dundee, knit, purl

    laine, wool, yarn, tricot, ecosse, tartan, edinburgh, alpaga, dundee, knit, purl

     

  • Le MuCEM : un écrin parfait pour un quilt coloré

    Marseille : le Mucem, ouvert, enfin !

    Bientôt, je posterai quelques photos des expositions provisoires ou permanentes qu'abrite ce musée si étonnant.

    Ce bâtiment est un cadre parfait : pour l'avoir vu s'élever petit à petit, se parer de verre et de béton, je peux témoigner du désir qu'il a fait naître. Ce désir qu'on croyait disparu au profit de la pulsion. Ce désir qui prend patience et sait attendre, car il n'envisage pas la déception.

    Aussi est-ce une réelle et profonde émotion de le découvrir de l'intérieur, en jouant avec les ombres que la mantille de béton projette sur tout !

    P1180258.JPG

    P1180256.JPG

    Alors, pour l'occasion, j'avais apporté mon dernier patchwork terminé.

    P1180249.JPG

    P1180243.JPG

    Il y a un peu d'air, sur cette terrasse !

    P1180260.JPG

    P1180272.JPG

    Ici, le soleil plaque les ombres sous nos pieds.

    P1180274.JPG

    P1180273.JPG