Chez Léa

  • Broder les feuilles

    Un nouveau cours de broderie s'est déroulé au Roy d'Espagne fin mai dernier : la reprise aura lieu en septembre, avec un planning de cours à paraître très prochainement.

    Pour ce dernier cours de l'année, le thème était "Broder les feuilles".

    Le principe est simple : à partir d'un tissu collé sur une toile à beurre sur lequel on a dessiné une feuille de lierre, on applique à grand point de la matière (rubans divers), à la manière d'un peintre qui déposerait en sous-couche de la couleur.

    IMG_8917.JPG

    IMG_8912.JPG

    IMG_8916.JPG

    IMG_8913.JPG

    IMG_8914.JPG

    IMG_8915.JPG

    Puis on structure l'ensemble avec les nervures, en point d’arête.

    IMG_8922.JPG

    IMG_8920.JPG

    IMG_8918.JPG

    Enfin, on colle la feuille découpée (en laissant apparaître un peu de toile à beurre, bien sûr !) sur de la feutrine. On travaille ensuite la feuille en l'incrustant par un point de sable ou un quilting serré dans la feutrine. On tire bien par endroit pour donner du relief et de la vie à la feuille. Parallèlement, il faut ajouter quelques perles qui animent cette surface.

    IMG_8926.JPG

    Si vous avez raté ces cessions ("Broder les feuilles", "Broder une image"...), il est possible de rattraper cela aux prochains cours : la pédagogie différentiée, ce n'est pas que pour les petits matheux du collège ! Nous en avons tous besoin !!!

    Je donne le contenu des cours quelques semaines tout au plus avant le jour dit, mais n'hésitez pas à exprimer vos souhait par mail ou en laissant un commentaire (monter une couverture de carnet brodé, broder une étoile, broder les fleurs à plat ou en volume, broder un muscari en volume, etc...)

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Léa Stansal : genèse d'une passion

    Il peut paraître étonnant d'avoir tant attendu pour consacrer un article à l’artiste Léa Stansal, dont je présente pourtant le travail si souvent, et à qui je dois la passion pour la broderie d'embellissement qui m'habite et me saisit !

    IMG_0548.JPG

    C'est sous doute que l'expérience de cette rencontre avec son univers s'est développée de manière puissante et continue depuis le jour où j'ai découvert son premier ouvrage : "Le monde de Léa".

    61F3N1GJvLL._SX349_BO1,204,203,200_.jpg

    Beaucoup ont sans doute connu cela : l'émoi difficile à décrire lorsqu'on est confronté à quelque chose qui saisit avec justesse, qui frappe et transporte. Je suis portée vers les lignes pures et sobres, rigoureuses et géométriques, mais toujours colorées et joyeuses. Comment l'univers du "Kitsch maîtrisé" de Léa Stansal pouvait-il percuter celui que je ne cessais d'explorer par mes patchworks simples et géométriques ?

    307b11dca8484ebe726327c2383c6be7.jpg

    C'est sans doute la vie qui jaillissait de ces œuvres brodées qui est le lien avec les explosions de couleurs que je cherchais à provoquer, modestement, dans mes ouvrages : les œuvres de Léa Stansal racontent une histoire, non de manière appuyée et méthodique, mais avec grâce et délicatesse, liberté et imagination. Les strates profondes qui apparaissent en filigrane dans ses broderies invitent à une lecture créative de ce qui se laisse voir ou entrevoir. L'interprétation est le maître mot, dans un va-et-vient constant entre l'artiste qui déploie son monde intérieur et l'observateur qui en recherche le sens, le sien propre, nourri de son histoire personnelle.

    ec3028adad5cc286dc99b3f7058f680b.jpg

    Ainsi, c'est bien de la vie qu'il s'agit : ces histoires narrées à l'aiguille ne sont pas désincarnées, mais elle semblent puiser leur inspiration dans l'expérience vivante de l'artiste et font naître autant de récit qu'il y a de lecteurs de ces œuvres.

    107699048_o.jpg

    79026361_o.jpg

    Un nouvel ouvrage de Léa vient de paraître : "La Broderie d'Embellissement". Il m'apparaît comme la synthèse de cette œuvre singulière et originale : entre conte et poésie, ornementation et broderie... Un livre dont la lecture est savoureuse !

    la-broderie-d-embellissement.jpg

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Faire du vieux avec du neuf

    En général, on cherche à faire du neuf avec du vieux. Mais le contraire est très amusant : repérer des tissus un peu démodés (éventuellement neufs, mais ayant traîné dans un placard de votre grand-tante). S'ils sont un peu décolorés ou tachés par de la rouille, du café, tant mieux. S'ils paraissent ternes et éteints, ça frise la perfection ! Car alors, vous pourrez essayer de reproduire ça :

    IMG_8349.JPG

    Trouvé chez Léa Stansal, ce bloc un peu déchiré, pas bien d'aplomb, doit pouvoir trouver sa place sous une broderie bien sentie​ ! Sa fadeur serait un parfait écrin pour une explosion de couleurs !

    Voici donc mes essais :

    IMG_8351.JPG

    IMG_8353.JPG

    Et un autre bloc authentiquement ancien, celui-ci :

    IMG_8349.JPG

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Le cirque : la piste aux étoiles (3)

    Les artiste continuent d'affluer sur le sable ratissé de la piste : surgis de l'ombre des coulisses, ils déchirent les cerceaux de papier pour notre plus grande joie !

    IMG_8483.JPG

    IMG_8481.JPG

    IMG_8478.JPG

    IMG_8494.JPG

    IMG_8486.JPG

    IMG_8497.JPG

    IMG_8500.JPG

    Enregistrer

  • Le cirque : la piste aux étoiles (2)

    Les acteurs du spectacle continuent de se présenter à leur public : enfants de la balle, ils envahissent la piste et l'animent par leurs danses et leurs acrobaties !

    M. et Mme Loyal, sous les feux de la rampe :

    IMG_8458.JPG

    IMG_8460.JPG

    IMG_8459.JPG

    IMG_8461.JPG

    Au centre, une jeune trapéziste bien leste !

    IMG_8465.JPG

    La famille s'agrandit...

    IMG_8473.JPG

    IMG_8476.JPG

    Petit moment de détente avant la représentation !

    IMG_8470.JPG

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Sac brodé sur jean

    Il est terminé, à l'exception de la tirette de la fermeture à glissière qui doit être allongée pour permettre une meilleure prise en main.

    Doublé d'un tissu élégant, renforcé de jeffytex, ce sac-valisette est assez vaste pour contenir tout ce qui est nécessaire pour un voyage de 2 ou 3 jours.

    IMG_6641.JPG

    IMG_6635.JPG

    On ne se refait pas ! L'intérieur de la valise contient de vieilles pelotes qui entreront dans la composition d'un sac au crochet.

    IMG_6640.JPG

    IMG_6642.JPG

    Si la broderie au travers des différentes épaisseurs (y compris le jean) fut assez aisée, je n'en dirais pas autant de la réalisation de la doublure rigide, ni du bouquet brodé sur l'anse ou le dessus du sac. Mais avec un peu d'opiniâtreté, on finit par en venir à bout !

    IMG_6643.JPG

    IMG_6638.JPG

    IMG_6636.JPG

    IMG_6639.JPG

    IMG_6634.JPG