Filage

  • Filage : retour du fuseau !

    Difficile d'emporter un rouet dans le train, n'est-ce pas ! Surtout quand il est aussi encombrant que le mien ! Aussi, après avoir vu Fanny (ilfaitbeausurmars) et ses fils filés au fuseau "porté", si beaux, si tweedés, si, si, si... Tout cela en effet... Et bien, je me suis dit qu'il fallait ressortir le mien de son placard !

    C'est donc au fuseau que j'ai filé la fibre teinte et cardée dans le Jura, lors du stage "Filons dans les champs", déjà présentée dans un précédent article !

    DSC_5536.JPG

    L'avantage du fuseau, c'est ce que ce n'est en effet pas encombrant, qu'on maîtrise à peu près la finesse du fil, lorsqu'on est débutant ! Cet écheveau devrait permettre de broder des feuilles bien rustiques, un peu pelucheuses comme le sont parfois les feuilles de certains chênes au printemps.

    IMG_0840.JPG

    IMG_0837.JPG

    Je me suis ensuite attelée à une fibre magnifique, dénichée à l'Atelier du Chat Noir : une vraie gourmandise à filer !

    IMG_0844.JPG

    IMG_0846.JPG

    IMG_0842.JPG

  • Un fil inspiré d'une image

    A tout seigneur, tout honneur !

    Si vous ne connaissez pas les fils filés au rouet de Christie Eyraud (l'atelier du chat noir), il est impératif de combler cette lacune.

    J'avais été fascinée par son "Tour du Monde en 80 fils" qui est une déclinaison de filés dont le point de départ est une photo illustrant un pays (paysage, costume, détail d'une ambiance, couleurs typiques...) Christie s'en était emparée pour produire de magnifiques écheveaux qui m'ont longtemps inspirée.

    Lors du stage "Filons dans les prés", c'est justement une photo qui m'est revenue à l'esprit : celle que j'avais utilisée pour un challenge couture. Il s'agit d'une photo d'Olivier Föllmi, tiré de son ouvrage "à hauteur d'enfants".

    2529788559.jpg

    J'ai tenté de reproduire les teintes de mémoire en puisant dans notre "bar à fibres", sans savoir si la part des couleurs retenues correspondait bien à l'usage qui en était fait dans la photo. Cela donne une dominante plus rose que brune. Mais tout y est néanmoins. Bref : cet écheveau m'a donné du fil à retordre (c'est normal, pour un fil retordu au rouet !!!), en raison des cocons loupés, transformés en paquets mal ficelés, mais j'ai du plaisir à expérimenter la méthode !

    Défi très amusant à relever néanmoins ! (AnneC, toi qui n'es pas en reste question défi, je n'ose imaginer ce qui pourrait se passer si tu te saisissais de cette idée avec tes brodeuses !!!)

    Voici donc quelques photos de ce fils raté-réussi :

    IMG_9358.JPG

    IMG_9357.JPG

    IMG_9355.JPG

    IMG_9356.JPG

    IMG_9359.JPG

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Filons dans les champs (4)

    Encore quelques fils, filés au rouet à partir de nappes cardées :

    IMG_9336.JPG

    IMG_9315.JPG

    IMG_9311.JPG

    IMG_9313.JPG

    Enregistrer

  • Filé au rouet : mérinos, soie... et poil de chien !

    Libellule, c'est le nom du chien blanc aux longs poils qui entrent dans la composition de ce fil : 1/3 de chacune des matières (soie, laine et chien !)

    IMG_9206.JPG

    L'odeur était assez forte au départ, mais j'ai laissé à l'air libre la toison cardée durant quelques semaines avant de la filer, et l'odeur a disparu : elle n'est même pas réapparue lorsque j'ai lavé l'écheveau filé (pas de parfum de chien mouillé !!!)

    IMG_9204.JPG

    IMG_9208.JPG

    Le fil ondule gentiment : il n'a pas encore été lavé.

    IMG_9210.JPG

    IMG_9212.JPG

    Après lavage en eau savonneuse...

    IMG_9217.JPG

    IMG_9220.JPG

    IMG_9215.JPG

    Enregistrer

  • Cardeuse à rouleaux

    Pour pouvoir jouer avec les fibres, une cardeuse à rouleaux reste l'outil indispensable. Certes, une cardeuse à main peut permettre quelques excentricités, mais on reste loin de la puissance d'une cardeuse à rouleaux.

    Chez Christiane Pinet (fileuse et tisseuse de La Couvertoirade, merveilleuse enseignante), je m'étais essayée au cardage. Depuis, l'envie ne m'a pas quittée d'acquérir un tel outil : c'est chose faite. Je partage désormais cet objet avec une amie, passionnée comme moi de filage.

    Voici un premier essai : mélange de BFL (Blue Faced Leister : c'est une espèce de mouton !) et soie coloris naturel, macomérinos écru, mérinos Nube de Malabrigo, coloris violet foncé, et mérinos bleu roi. On ajoute quelques fils de soie ou d'acétate bien colorés. Voici la fibre obtenue.

    IMG_7635.JPG

    IMG_7641.JPG

    ... et le fil, en cours de filage.

    IMG_7644.JPG

    Et "l'engin", me direz-vous ? Et bien en voici une vue :

    IMG_7667.JPG

    Deux rouleaux : l'un avec des couteaux acérés ! Attention aux doigts !

    IMG_7672.JPG

    IMG_7671.JPG

    L'autre est hérissé de pointes arrondies quoique fines : elles grattent la laine, l'aèrent et orientent les fibres dans le même sens, ce qui permettra un filage facile.

    filage,spinning,fiber,fibre,cardage,cardeuse

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Filage et Partage de pratiques à Mimet (13)

    L'association "Caplaine" organisait à Mimet un we de fileuses dans un cadre idéal : au bout d'un chemin de terre, dans un mas provençal, au calme. J'ai partagé le samedi avec le groupe, faute de pouvoir me libérer tout le we, mais ce fut intense et formateur.

    Une furieuse envie de recommencer !!!

    Au programme : teinture de toisons (indigo, lichen, cochenille) ; filage, bien sûr ; cardage au rouleau (une première pour ce qui me concerne : c'est addictif) ; mélange de fibres au hackle (sorte de peigne de 80 cm de long) ; et bien sûr, échange de pratiques.

    La photo ci-dessus montre des nappes de fibres obtenues par cardage de matières apportées par les unes et les autres, sur un thème, "L'été Indien" : on mélange à la cardeuse et on partage entre les participantes qui en feront bon usage, c'est sûr !

    IMG_7314.JPG

    Nappes déployées :

    IMG_7325.JPG

    IMG_7327.JPG

    Voici la nappe qui m'est échue, filée en "corespun" : le cœur du fil est un filé du commerce, anthracite, qui est recouvert par la fibre cardée. J'ai laissé apparaître ici et là le fil du cœur, mais il est presque entièrement recouvert par la fibre colorée.

    IMG_7359.JPG

    IMG_7363.JPG

    IMG_7362.JPG

    L'écheveau lavé, encore mouillé :

    IMG_7366.JPG

    Ci-dessous, une des cardeuses à l’œuvre :

    IMG_7324.JPG

    IMG_7368.JPG

    IMG_7371.JPG

    Ci-dessous, Emmanuelle prépare un "rollag" à partir de fibres travaillées sur un tapis à mélanger :

    IMG_7343.JPG

    IMG_7345.JPG

    IMG_7349.JPG

    IMG_7356.JPG

    En somme, une session riche en expériences !

    Lire la suite