Le fil à malice - Page 3

  • Boîtes à quatre ou six mains

    Un cours qui n'en est pas vraiment un, qui impliquait la réalisation de boîtes utilisant uniquement (ou presque) des tissus donnés, recyclés, dons joyeux accumulés au fil des ans.

    Le résultat ? Trois boîtes et une maisonnette,  chacune réalisée à quatre ou six mains, pas encore toutes achevées, mais c'est en bonne voie !

    Quelques images pour mettre en appétit !

    IMG_2159.JPG

    IMG_2161.JPG

    IMG_2157.JPG

    IMG_2152.JPG

    IMG_2155.JPG

    IMG_2162.JPG

  • Cours de broderie du 12 février : broder un carnet (suite)

    Une fois la broderie de la première de couverture terminée, il faut la fixer sur le carnet que l'on monte en atelier.

    Il faudra incruster la broderie sur la page, en la faisant déborder dans un second temps. Festival de perles, rubans froissés, broderie de feuilles et de fleurs en perspective.

    Le travail avance vite et bien : Marie-Paule, Françoise, Nelly, Martine, Michèle et Hélène font preuve d'une motivation sans faille !

    IMG_2101.JPG

    IMG_2098.JPG

    IMG_2104.JPG

    IMG_2109.JPG

    IMG_2106.JPG

    IMG_2111.JPG

    IMG_2107.JPG

    IMG_2120.JPG

    IMG_2124.JPG

    IMG_2130.JPG

    IMG_2129.JPG

    IMG_2132.JPG

    IMG_2133.JPG

  • Boîte à... trésor ?

    Encore une boîte n'utilisant que des tissus anciens (i.e. des tissus qui ont plus d'une trentaine d'années, non des raretés précieuses !) La poupée vient d'Emmaüs.

    IMG_2145.JPG

    IMG_2151.JPG

    IMG_2148.JPG

    IMG_2149.JPG

    IMG_2146.JPG

    IMG_2147.JPG

    IMG_2144.JPG

  • Défi 2018 : la quadrature du triangle !

    Il m'est très difficile de me discipliner pour suivre une consigne (relever un défi que je ne me suis pas lancé moi-même, par exemple !)

    Mais, en visitant comme je le fais si souvent le blog de Cécile Franconie, Facilecécile j'ai découvert que Claire Cazali avait lancé un nouveau défi sur son blog, les Bricolos du lundi, pour cette année 2018 : réaliser chaque jour un carré à partir de deux triangles rectangles isocèles, cousus le long de leur hypoténuse. Triangles de valeurs différentes : un clair, un foncé.

    Un défi (presque) mathématique, en somme : je ne pouvais passer à côté, d'autant plus que Cécile avait poussé le vice jusqu'à broder chaque triangle foncé avec une fleurette, une branchette, un petit trésor délicat et subtile qui produisait un effet charmant. Et je suis tombée sous le charme, en effet !!!

    Une envie irrépressible de m'y mettre, qui ne m'a pas quittée : au 31 janvier 2018, voici 31 carrés, dont certains sont déjà assemblés suivant le motif choisi par Cécile : "brocken dishes", autrement dit : "assiettes cassées". Pure copie, mais le plaisir n'en est pas diminué !!!

    Merci Cécile et Claire !

    IMG_2073.JPG

    IMG_2068.JPG

    Pas de doute : il y en a bien 31... Ah non, tiens : 32 !!! Un peu d'avance !

    IMG_2093.JPG

    IMG_2070.JPG

    IMG_2081.JPG

  • Carnet brodé : Balalaïka

    Jusque là, la belle parfumée de Léa Stansal n'avait pas de nom. Cette belle Russe au regard à la fois doux et scrutateur ne pouvait manquer de me rappeler la blonde Lara.

    Julie-Christie-in-Dr-Zhivago.jpg

    J'entends le son de la balalaïka, je revois la neige qui ne parvient pas à glacer les cœurs de Jivago et Lara, je tremble lorsque le train blindé surgit dans le brouillard, menaçant, monstrueux.. Je mêle les souvenirs du livre lu dans mon adolescence et les images du film de David Lean.

    Voici quelques vues de la couverture du carnet, en attendant mieux !

    IMG_2025.JPG

    IMG_2031.JPG

    IMG_2034.JPG

    IMG_2035.JPG

    IMG_2030.JPG

    Lire la suite

  • Exposition sur la mode au Parc Borely

    Une exposition découverte in extremis : "White Spirit - l'éclat du blanc dans la mode", au musée du parc Borely, à Marseille.

    Quelques belles robes (portables, pour la plupart), sur le thème du blanc, parfois nuancé de noir, ou légèrement cassé par du rose pâle ou de l'écru.

    Le musée Borely était un lieu intéressant pour cette exposition, bien que l'éclairage n'ait pas toujours servi ces tenues claires. Le blanc dans la pénombre se voile souvent de grisaille, et on aurait aimé pouvoir contempler ces robes dans un halo mieux dirigé.

    Mais le musée vaut aussi le détour pour les faïences exposées, dont certaines sont de toute beauté, ainsi que pour les meubles Gallé ou d'autres créateurs.

    Une curiosité : Geneviève Delrieux - robe en papier ajouré

    IMG_1836.JPG

    IMG_1837.JPG

    Courrèges - Tailleur pantalon

    IMG_1859.JPG

    IMG_1869.JPG

    IMG_1870.JPG

    Bernard Perris - Robe courte à godets et manches courtes

    IMG_1865.JPG

    IMG_1866.JPG

    IMG_1863.JPG

    Jean-Louis Scherrer - Robe et manteau du soir

    IMG_1903.JPG

    Bernard Perris - Robe de cocktail

    IMG_1900.JPG

    Balenciaga - Robe et veste

    IMG_1892.JPG

    Jean Dessès - Ensemble du soir (à gdroite)

    Loris Azzaro - Robe de cocktail (à gauche)

    IMG_1891.JPG

    Chanel, Hervé Léger, Pierre Balmain, Lecoanet-Hemant, Jean-Mary Daumas, en vrac :

    IMG_1888.JPG

    IMG_1887.JPG

    IMG_1885.JPG

    Ici et là, on pouvait traverser une salle entièrement dédiée aux céramiques, en particulier à l’œuvre de Théodore Deck (1823 - 1891) :

    IMG_1878.JPG

    IMG_1880.JPG

    IMG_1884.JPG

    IMG_1879.JPG

    IMG_1877.JPG

    ... Ou encore, les porcelaines de Françoise Pétrovitch (née en 1964) :

    IMG_1843.JPG

    IMG_1844.JPG

    D'autres céramiques, dont je n'ai pas relevé le nom des créateurs, méritaient plus qu'un coup d'oeil :

    IMG_1846.JPG

    IMG_1876.JPG

    IMG_1875.JPG

    IMG_1874.JPG

    IMG_1847.JPG

    IMG_1842.JPG

    Enfin, une dernière salle un peu "bling bling" accueillait une collection de faïences et de flacons, avec un éclairage bleu électrique assez tonique !

    IMG_1911.JPG

    IMG_1907.JPG

    IMG_1910.JPG

    L'exposition sur la mode est terminée, mais le fond permanent méritait bien lui aussi une visite !