Le fil à malice - Page 4

  • Aussitôt filé, aussitôt crocheté !

    Avec un crochet n°8, il est facile de réaliser une petite corbeille (ou un vide-poche) au crochet, façon lirette, avec le "filotissu" filé précédemment.

    IMG_9103.JPG

    IMG_9110.JPG

    12 rangs, 2 anses, on rentre les fils, et le tour est joué.

    IMG_9119.JPG

    IMG_9116.JPG

    IMG_9114.JPG

    C'est multicolore, lavable en machine, coloré et gai. Et cela permet d'utiliser des tissus plutôt laids, mais qu'on répugne à jeter !

    IMG_9118.JPG

    IMG_9106.JPG

     

  • Broder les feuilles

    Un nouveau cours de broderie s'est déroulé au Roy d'Espagne fin mai dernier : la reprise aura lieu en septembre, avec un planning de cours à paraître très prochainement.

    Pour ce dernier cours de l'année, le thème était "Broder les feuilles".

    Le principe est simple : à partir d'un tissu collé sur une toile à beurre sur lequel on a dessiné une feuille de lierre, on applique à grand point de la matière (rubans divers), à la manière d'un peintre qui déposerait en sous-couche de la couleur.

    IMG_8917.JPG

    IMG_8912.JPG

    IMG_8916.JPG

    IMG_8913.JPG

    IMG_8914.JPG

    IMG_8915.JPG

    Puis on structure l'ensemble avec les nervures, en point d’arête.

    IMG_8922.JPG

    IMG_8920.JPG

    IMG_8918.JPG

    Enfin, on colle la feuille découpée (en laissant apparaître un peu de toile à beurre, bien sûr !) sur de la feutrine. On travaille ensuite la feuille en l'incrustant par un point de sable ou un quilting serré dans la feutrine. On tire bien par endroit pour donner du relief et de la vie à la feuille. Parallèlement, il faut ajouter quelques perles qui animent cette surface.

    IMG_8926.JPG

    Si vous avez raté ces cessions ("Broder les feuilles", "Broder une image"...), il est possible de rattraper cela aux prochains cours : la pédagogie différentiée, ce n'est pas que pour les petits matheux du collège ! Nous en avons tous besoin !!!

    Je donne le contenu des cours quelques semaines tout au plus avant le jour dit, mais n'hésitez pas à exprimer vos souhait par mail ou en laissant un commentaire (monter une couverture de carnet brodé, broder une étoile, broder les fleurs à plat ou en volume, broder un muscari en volume, etc...)

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Un fil textile bien particulier !

    Recette : des tissus pas forcément très beaux, mais colorés.

    Un rouet.

    IMG_9077.JPG

    Tordre des rubans déchirés de 1 cm à 1,5 cm de large sur deux bobines, attachés les uns aux autres (on trouve des tutos du le net). Les retordre ensemble.

    IMG_9084.JPG

    IMG_9086.JPG

    IMG_9092.JPG

    IMG_9088.JPG

    On obtient une pelote très "chunky" et colorée qui sera transformée en corbeille vide-poche... Ou autre, selon les idées qui germeront !

    IMG_9099.JPG

    IMG_9100.JPG

    Enregistrer

  • Léa Stansal : genèse d'une passion

    Il peut paraître étonnant d'avoir tant attendu pour consacrer un article à l’artiste Léa Stansal, dont je présente pourtant le travail si souvent, et à qui je dois la passion pour la broderie d'embellissement qui m'habite et me saisit !

    IMG_0548.JPG

    C'est sous doute que l'expérience de cette rencontre avec son univers s'est développée de manière puissante et continue depuis le jour où j'ai découvert son premier ouvrage : "Le monde de Léa".

    61F3N1GJvLL._SX349_BO1,204,203,200_.jpg

    Beaucoup ont sans doute connu cela : l'émoi difficile à décrire lorsqu'on est confronté à quelque chose qui saisit avec justesse, qui frappe et transporte. Je suis portée vers les lignes pures et sobres, rigoureuses et géométriques, mais toujours colorées et joyeuses. Comment l'univers du "Kitsch maîtrisé" de Léa Stansal pouvait-il percuter celui que je ne cessais d'explorer par mes patchworks simples et géométriques ?

    307b11dca8484ebe726327c2383c6be7.jpg

    C'est sans doute la vie qui jaillissait de ces œuvres brodées qui est le lien avec les explosions de couleurs que je cherchais à provoquer, modestement, dans mes ouvrages : les œuvres de Léa Stansal racontent une histoire, non de manière appuyée et méthodique, mais avec grâce et délicatesse, liberté et imagination. Les strates profondes qui apparaissent en filigrane dans ses broderies invitent à une lecture créative de ce qui se laisse voir ou entrevoir. L'interprétation est le maître mot, dans un va-et-vient constant entre l'artiste qui déploie son monde intérieur et l'observateur qui en recherche le sens, le sien propre, nourri de son histoire personnelle.

    ec3028adad5cc286dc99b3f7058f680b.jpg

    Ainsi, c'est bien de la vie qu'il s'agit : ces histoires narrées à l'aiguille ne sont pas désincarnées, mais elle semblent puiser leur inspiration dans l'expérience vivante de l'artiste et font naître autant de récit qu'il y a de lecteurs de ces œuvres.

    107699048_o.jpg

    79026361_o.jpg

    Un nouvel ouvrage de Léa vient de paraître : "La Broderie d'Embellissement". Il m'apparaît comme la synthèse de cette œuvre singulière et originale : entre conte et poésie, ornementation et broderie... Un livre dont la lecture est savoureuse !

    la-broderie-d-embellissement.jpg

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Chez Léa : dernier cours...

    Après bien des hésitations, je me décide à poster quelques articles en souffrance : les difficultés du serveur de MCI ne sont pas encore toutes derrière nous (pas de newsletter, pas de notification lorsqu'un commentaire est posté !) En somme : je ne suis pas sûre de rester sur ce site, d'autant plus que ces problèmes surviennent au moment où j'ai le plus de besoin de communiquer sur ce sujet, eu égard à mes débuts professionnels !

    Bref : affaire à suivre !

    Plonger dans le souvenir de ce dernier cours avec Léa me remplit de plaisir ! Ce fut l'occasion pour moi de composer mon grand patchwork "La piste aux étoiles", sous l'oeil attentif de Léa Stansal. D'autres projets ont été aussi envisagés, comme un patch sur les loups dont je montrerai plus tard quelques éléments.

    Mais, une journée chez Léa, c'est surtout l'occasion de s'enrichir du travail des autres élèves : c'est un point qui est loin d'être négligeable ! Bien au contraire ! L'imagination et le talent de nos camarades est une source d'inspiration, d'encouragement, d'émerveillement ! Ce dernier cours n'a pas dérogé à cette règle : la preuve en image !

    IMG_8743.JPG

    IMG_8759.JPG

    IMG_8760.JPG

    IMG_8762.JPG

    IMG_8745.JPG

    IMG_8765.JPG

    IMG_8767.JPG

    Les "petites branches" : explications de Léa au tableau...

    IMG_8742.JPG

    ... puis avec l'aiguille !

    IMG_8748.JPG

    D'une table à l'autre, on devine qui est ordonné et qui ne l'est pas !

    Réaliser qu'on passe plus de temps à chercher ses fils qu'à broder avec ne sert à rien : j'en fais l'expérience tous les jours !!!

    IMG_8752.JPG

    IMG_8753.JPG

    IMG_8766.JPG

    Il ne me reste plus qu'à broder tous ces éléments. Élémentaire, n'est-ce pas ?

    IMG_8737.JPG

    Enregistrer

  • Collier d'été textile : turquoise ou multico ?

    Deux colliers sautoirs, sans fermoir, faciles à enfiler : sur le turquoise, j'ai expérimenté un fil argenté, donné par Jackie. L'autre, plus coloré, est monté sur un ruban coupé à cru, d'une grande légèreté !

    IMG_8951.JPG

    IMG_8950.JPG

    IMG_8958.JPG

    IMG_8952.JPG

    IMG_8953.JPG

    IMG_8954.JPG

    IMG_8948.JPG

    IMG_8949.JPG

    IMG_8955.JPG

    IMG_8942.JPG

    Enregistrer