Portraits de créateurs

  • Saintes Marie aux Mines 2017 (1)

    Cette session 2017 du Carrefour Européen était un peu particulière pour moi : je devais y retrouver beaucoup de mes camarades (et amies), élèves de Léa Stansal, sur son propre stand.

    Patchworks brodés, si étonnants, avec des couleurs plus vives que celles auxquelles Léa Stansal nous avait habitués. Un choc émotionnel, une envie de passer du temps à les regarder, à dévorer chaque détail, à s'inspirer de tout ce qui se dissimulait au regard du spectateur pressé et inattentif.

    L'éclairage un peu violent permettait une bonne découverte de ces ouvrages, mais rendait difficile la capture photographique. Voici néanmoins quelques photos de l'exposition.

    IMG_0550.JPG

    IMG_0547.JPG

    IMG_0548.JPG

    IMG_0549.JPG

    IMG_0552.JPG

    IMG_0553.JPG

    IMG_0554.JPG

    IMG_0551.JPG

    IMG_0555.JPG

    IMG_0556.JPG

    IMG_0558.JPG

    IMG_0559.JPG

    IMG_0560.JPG

    IMG_0564.JPG

    IMG_0565.JPG

    IMG_0568.JPG

    IMG_0567.JPG

    Les élèves de Léa Stansal pouvaient y découvrir ses dernières œuvres, la plupart inédites, mais aussi contribuer à animer les stages de broderie qu'elle proposait pour les personnes qui voulaient découvrir la broderie d'embellissement. Je m'y suis employée avec plaisir !

    IMG_0609.JPG

    IMG_0600.JPG

    IMG_0593.JPG

    IMG_0606.JPG

    Enregistrer

  • Hundertwasser, le Viennois

    J'avais déjà présenté dans ce blog l'artiste singulier Hundertwasser. De son propre aveu, il était encore plus intéressé par l'architecture que par la peinture.

    Vienne offre un large éventail de son architecture : si je n'ai pu voir l'incinérateur, revu et corrigé par Hundertwasser, j'ai pu profiter de ses deux autres ensembles architecturaux viennois, dont le musée consacré à sa peinture.

    Écologiste radical, Hundertwasser a souvent dénoncé le gaspillage en architecture, comme la tendance à repeindre intégralement une bâtisse dont le crépi est un peu fatigué. Lui préférait le raccommodage, à l'aide de touches de peinture ou de morceaux de mosaïque. Cela donne un ensemble charmant, joyeux, tout en courbes et en couleurs, envahi par les végétaux comme une oasis de verdure en ville.

    Ensemble d'habitations créé par Hundertwasser

    Adresse : Hundertwasserhaus, 37-39 Kegelgasse, Wien

    IMG_9857.JPG

    IMG_9879.JPG

    IMG_9912.JPG

    IMG_9884.JPG

    IMG_9888.JPG

    IMG_9921.JPG

    IMG_9902.JPG

    IMG_9874.JPG

    Musée Hunderwasser

    Adresse : Untere Weißgerberstraße 13 , 1030 Wien

    IMG_9848.JPG

    IMG_9844.JPG

    IMG_9845.JPG

    IMG_9849.JPG

    Il n'était pas possible de prendre des photos à l'intérieur du musée, aussi ne pourrai-je vous montrer le sol inégal, aux bords relevés sur les murs, ensemble évitant à tout prix la ligne droite. Pas très pratique pour disposer tables ou chaises, mobiliers ou réfrigérateurs, mais idéal si l'on cherche à créer une atmosphère onirique !

  • Léa Stansal : genèse d'une passion

    Il peut paraître étonnant d'avoir tant attendu pour consacrer un article à l’artiste Léa Stansal, dont je présente pourtant le travail si souvent, et à qui je dois la passion pour la broderie d'embellissement qui m'habite et me saisit !

    IMG_0548.JPG

    C'est sous doute que l'expérience de cette rencontre avec son univers s'est développée de manière puissante et continue depuis le jour où j'ai découvert son premier ouvrage : "Le monde de Léa".

    61F3N1GJvLL._SX349_BO1,204,203,200_.jpg

    Beaucoup ont sans doute connu cela : l'émoi difficile à décrire lorsqu'on est confronté à quelque chose qui saisit avec justesse, qui frappe et transporte. Je suis portée vers les lignes pures et sobres, rigoureuses et géométriques, mais toujours colorées et joyeuses. Comment l'univers du "Kitsch maîtrisé" de Léa Stansal pouvait-il percuter celui que je ne cessais d'explorer par mes patchworks simples et géométriques ?

    307b11dca8484ebe726327c2383c6be7.jpg

    C'est sans doute la vie qui jaillissait de ces œuvres brodées qui est le lien avec les explosions de couleurs que je cherchais à provoquer, modestement, dans mes ouvrages : les œuvres de Léa Stansal racontent une histoire, non de manière appuyée et méthodique, mais avec grâce et délicatesse, liberté et imagination. Les strates profondes qui apparaissent en filigrane dans ses broderies invitent à une lecture créative de ce qui se laisse voir ou entrevoir. L'interprétation est le maître mot, dans un va-et-vient constant entre l'artiste qui déploie son monde intérieur et l'observateur qui en recherche le sens, le sien propre, nourri de son histoire personnelle.

    ec3028adad5cc286dc99b3f7058f680b.jpg

    Ainsi, c'est bien de la vie qu'il s'agit : ces histoires narrées à l'aiguille ne sont pas désincarnées, mais elle semblent puiser leur inspiration dans l'expérience vivante de l'artiste et font naître autant de récit qu'il y a de lecteurs de ces œuvres.

    107699048_o.jpg

    79026361_o.jpg

    Un nouvel ouvrage de Léa vient de paraître : "La Broderie d'Embellissement". Il m'apparaît comme la synthèse de cette œuvre singulière et originale : entre conte et poésie, ornementation et broderie... Un livre dont la lecture est savoureuse !

    la-broderie-d-embellissement.jpg

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Verticolor : un blog à visiter !

    Le blog Verticolor, hébergé par blog.marieclaireidees.com, est administré... par Jackie Kerriel, designer talentueuse à laquelle j'ai déjà consacré quelques articles.

    Ce qui caractérise son travail, c'est le mot COULEUR ! Toujours dans une version fraîche, claire, joyeuse et originale.

    Ci-dessous, petit florilège des réalisations de Jackie :

    Un collier perles, cocons de soie, métal et textile

    323586226.JPG

    794862373.jpg

    Sacs réalisés... avec des capsules de canettes ! Étonnant !

    1413811029.jpg

    Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous sur le blog Verticolor !!!

    Enregistrer

  • Albert Anker : peintre de l'enfance - Evariste

    Albert Anker (1831 - 1910) est un peintre Suisse qui a su représenter l'enfance d'une manière extrêmement touchante. Ses tableaux montrent des enfants dans des attitudes très diverses, mais dans lesquelles on reconnaît immédiatement ce qui leur est propre : le sérieux et la concentration dans le jeu, la complicité entre frères et sœurs, l'application dans les travaux manuels, la franchise dans le regard...

    J'ai rencontré l’œuvre d'Albert Anker lors de mes recherches d'images à broder, et je suis tombée sous le charme du petit garçon ci-dessous, qui a plongé ses yeux dans les miens par-delà les décennies qui nous séparent.

    schulknabe-schoolboy.jpg

    On devine chez ce petit écolier le désir de bien faire et de paraître sous son meilleur jour !

    Après traitement de l'image (en particulier, un travail sur la saturation), j'ai pu l'imprimer sur du tissu et l'apporter à mon stage chez Léa Stansal, qui s'est empressée de m'apprendre à mettre en valeur cette image.

    IMG_4510.JPG

    IMG_4511.JPG

    L'enfant a troqué son ardoise avec un parchemin rempli de courbes et de signes mathématiques : c'est pourquoi je l'ai appelé Évariste, faisant de lui l'enfant qu'aurait pu être Évariste Galois, mathématicien de génie mort prématurément à l'âge de 20 ans, non sans avoir posé les bases de sa théorie mathématique.

    IMG_4516.JPG

    IMG_4514.JPG

    Allez, petit Évariste, laisse les idées se frayer un chemin dans ton esprit et coloniser le monde des mathématiques !

    IMG_4515.JPG

    Mais Anker n'était pas en reste dès lors qu'il était question d'enfants : voici quelques autres tableaux qui n'attendent plus que nos aiguilles pour reprendre vie !

    498076 bis.jpg

    madchen-die-haare-flechtend-young-girl-braiding-her-hair.jpg

    the-little-knitters.jpg

    rotkaeppchen-red-hat.jpg

    1280px-Albert_Anker_-_Schreibender_Knabe_mit_Schwesterchen.jpg

    Et pour terminer, comme promis, voici la "surprise" de Margarida : une broche qu'elle a réalisée et qu'elle m'a offerte ! Je ne la quitte pas ! Elle passe de mon manteau jaune à mon pull ou mon gilet !

    broderie,lea stansal,math

    broderie,lea stansal,math

    broderie,lea stansal,math

  • La broderie chez Chanel, c'est du sérieux

    Si vous vous êtes demandés où les grands couturiers pouvaient bien trouver leurs étoffes, voici deux vidéos pour comprendre que chez Chanel, on ne se contente pas de flâner le long des étalages de marchands de tissus, sur les marchés !

    Que nenni : de petites mains agiles et pleines de talents se chargent de transformer une mousseline de soie en une étoffe à nulle autre pareille !

    16aef1ee21016d055e79de821fb1c99d.jpg

    5919f53b31b1c4cb010f294a755cf6ca.jpg

    Vous êtes tentés ?

    Alors, "y'a plus qu'à" !