Récup'

  • Boîtes à quatre ou six mains

    Un cours qui n'en est pas vraiment un, qui impliquait la réalisation de boîtes utilisant uniquement (ou presque) des tissus donnés, recyclés, dons joyeux accumulés au fil des ans.

    Le résultat ? Trois boîtes et une maisonnette,  chacune réalisée à quatre ou six mains, pas encore toutes achevées, mais c'est en bonne voie !

    Quelques images pour mettre en appétit !

    IMG_2159.JPG

    IMG_2161.JPG

    IMG_2157.JPG

    IMG_2152.JPG

    IMG_2155.JPG

    IMG_2162.JPG

  • Boîte à... trésor ?

    Encore une boîte n'utilisant que des tissus anciens (i.e. des tissus qui ont plus d'une trentaine d'années, non des raretés précieuses !) La poupée vient d'Emmaüs.

    IMG_2145.JPG

    IMG_2151.JPG

    IMG_2148.JPG

    IMG_2149.JPG

    IMG_2146.JPG

    IMG_2147.JPG

    IMG_2144.JPG

  • Boîte à dés : encore des petits fagots !

    Dans le chapitre des "petits fagots" à la manière de Léa Stansal, voici une boîte à dés, pour éviter de les perdre, de les semer ici ou là.

    IMG_2000.JPG

    IMG_2002.JPG

    Oh oh, mais qui est entré dans la boîte, et s'est tapi dans la prairie ?

    IMG_1996.JPG

    IMG_2006.JPG

    IMG_2013.JPG

    IMG_1993.JPG

  • Tapis de perles

    Un tapis de perles, toujours envisagé, jamais réalisé : c'est fait, à l'occasion de mon dernier stage chez Léa Stansal. L'occasion de s'adonner à cette pratique addictive : la réalisation de "fagots".

    Amusant, et fort utile !

    IMG_1979.JPG

    Oh, des escargots !

    IMG_1980.JPG

    IMG_1988.JPG

    Un morceau de laine filé, pour imiter le lichen !

    IMG_1990.JPG

    IMG_1989.JPG

  • Vive le cirque brodé !

    Le cirque : le retour !

    Après une pose consacrée à d'autres ouvrages, voici le moment de revenir à ce patch du cirque, à la faveur de nouveaux fils à broder, filés au fuseau.

    Au travail !

    IMG_0888.JPG

    IMG_0894.JPG

    Enregistrer

  • Saintes Marie aux Mines 2017 (2)

    Un coup de coeur à partager, aujourd'hui, une découverte étonnante : les œuvres en jean de l'artiste Ian BERRI, exposées à Ste Marie aux Mines.

    Tableaux ou objets du quotidien, tout est réalisé avec des jeans recyclés, coutures comprises, par un jeu subtil avec le degré d'usure du sergé.

    On doit insister sur le travail virtuose de l'artiste sur la perspective et la lumière, qui évoque les peintres flamands de la lumière : la solitude des personnages, le sentiment d'ennui ou de concentration qui semble les envelopper, la composition des tableaux dont la lumière vient d'une source unique qui n'éclaire pas directement le sujet, le choix de la vie quotidienne comme thème principal, une certaine sensualité, également, tout cela n'est pas sans rappeler l’œuvre de Veermer, mais avec une modernité qui tient à la fois au choix de représenter le monde contemporain et à l'usage de ce matériau si particulier : le jean.

    Voici un échantillon de photos qui peinent à rendre compte du travail en volume de l'artiste. Qu'on réalise seulement que la laverie est grandeur nature, ainsi que les objets de la vie courante (plante en pot, pochettes de disque vinyl, etc) !

    IMG_0683.JPG

    IMG_0681.JPG

    IMG_0680.JPG

    IMG_0698.JPG

    IMG_0699.JPG

    IMG_0700.JPG

    IMG_0701.JPG

    IMG_0704.JPG

    IMG_0707.JPG

    IMG_0708.JPG

    IMG_0709.JPG

    IMG_0719.JPG

    IMG_0678.JPG

    IMG_0686.JPG

    IMG_0714.JPG

    IMG_0712.JPG

    IMG_0685.JPG

    Bravo, Ian Berri !

    IMG_0716.JPG

    Enregistrer

    Enregistrer