lea stansal

  • Stage de broderie au Roy d'Espagne, Marseille

    Une première : j'ai organisé le 20 avril un stage de broderie qui a réuni 7 stagiaires autour du thème "broder une image".

    Chacune des personnes présentes avait à broder une image imprimée sur du tissu, soit tirée de mon stock, soit apportée par les stagiaires elles-mêmes. Un cours qui m'a permis de puiser dans mon expérience de professeur de mathématiques : l'occasion de mettre en exergue l'expression "prof un jour, prof toujours" !

    Les rires et la bonne humeur étaient au rendez-vous : il a été question de toile à beurre récalcitrante, de "rapé allemand" (Allemagne du Nord ou Allemagne du Sud ?), de regard sidérant, de cochons élégants, de chevreuils farouches, et d'ânes laineux !

    Le stage en photos :

    Nelly

    2 anes.jpg

    Brigitte

    loup.jpg

    Eliane

    loups.jpg

    Valérie

    stage,broderie,léa stansal,embellissement

    Régine

    2 chevreuils.jpg

    Jackie

    cochons.jpg

    Françoise

    stage,broderie,léa stansal,embellissement

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Carnet brodé aux oiseaux

    A l'origine de ce carnet brodé, des images de camemberts (si si !) aux noms d'oiseaux... avec, chaque fois, une représentation de ces volatiles dans des coloris bien vifs !

    Et puis, ce napperon trouvé chez Emmaüs. Mais aussi, ce tissus "journal" dont les protagonistes sont nos amis les chiens ! Ne restait plus qu'à réunir ces éléments dans un carnet à dominante bleu (un défi, pour ce qui me concerne !)

    carnet oiseau 1.jpg

    carnet oiseau 2.jpg

    carnet oiseau bis 5.jpg

    carnet oiseau 4.jpg

    carnet oiseau 3.jpg

    carnet oiseau 6.jpg

    IMG_7798.JPG

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Broder les oiseaux...

    Broder des oiseaux : une envie permanente, depuis que j'observe (j'examine, je scrute, je scanne, j'étudie...) ceux qu'on peut trouver sur les livres de Léa Stansal.

    Rude école : il faut multiplier les matières et les couleurs, sans oublier que le dessin n'est pas mon fort ! Mais reproduire un dessin trouvé sur le net (voir le tableau "Images à broder" de mon compte Pinterest, mine de sources d'inspiration) est à la portée de tous !

    Bref, voici 4 oiseaux brodés avec des fils divers : chenilles, rubans de soie ou de polyamide, fils de laine filée ou Lana, rubans de coton Mina, et cotons moulinés de couleurs variées.

    IMG_7727.JPG

    IMG_7705.JPG

    IMG_7710.JPG

    IMG_7721.JPG

    IMG_7716.JPG

    IMG_7734.JPG

    IMG_7712.JPG

    IMG_7706.JPG

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • Sac brodé sur jean

    Il est terminé, à l'exception de la tirette de la fermeture à glissière qui doit être allongée pour permettre une meilleure prise en main.

    Doublé d'un tissu élégant, renforcé de jeffytex, ce sac-valisette est assez vaste pour contenir tout ce qui est nécessaire pour un voyage de 2 ou 3 jours.

    IMG_6641.JPG

    IMG_6635.JPG

    On ne se refait pas ! L'intérieur de la valise contient de vieilles pelotes qui entreront dans la composition d'un sac au crochet.

    IMG_6640.JPG

    IMG_6642.JPG

    Si la broderie au travers des différentes épaisseurs (y compris le jean) fut assez aisée, je n'en dirais pas autant de la réalisation de la doublure rigide, ni du bouquet brodé sur l'anse ou le dessus du sac. Mais avec un peu d'opiniâtreté, on finit par en venir à bout !

    IMG_6643.JPG

    IMG_6638.JPG

    IMG_6636.JPG

    IMG_6639.JPG

    IMG_6634.JPG

  • Quand la broderie envahit TOUT !

    La broderie peut insidieusement TOUT envahir : un (futur) sac en jean qui ne demandait rien, un pull troué et remisé au placard, peinard, mais bien d'autres choses à venir, on s'en doute ! Un même motif décliné dans deux projets différents.

    IMG_6575.JPG

    IMG_6580.JPG

    Ainsi, lassée de mes sacs tout simples, j'ai tenté de me lancer dans le recyclage de motifs bien maîtrisés, mais en jouant sur les matières employées : un fil extrêmement fin, noir et blanc, met le focus sur les inflorescences et le feuillage. Une trouvaille qui vaut le détour : ce fil (un lainage) se présente en pelotes de 50 g, mais le brin est composé de 12 fils aussi fins, voire davantage, que les laines St Pierre.

    Et dans la lancée, le ravaudage d'un chandail troué aux coudes paraissait l'objectif idéal pour rentabiliser ce motif appris chez Léa Stansal.

    IMG_6578.JPG

    IMG_6573.JPG

    Ci dessous, les inflorescences avant d'avoir été rebrodées de fil de laine noir et blanc :

    IMG_6571.JPG

    IMG_6570.JPG

    On aperçoit, à l'intérieur de la manche, la toile à beurre empesée qui permet de réaliser la broderie sans déformer le chandail.

    IMG_6582.JPG

    IMG_6567.JPG

  • Un sac brodé vert prairie

    En retrouvant un numéro ancien de MCI (et quel numéro ! celui qui fêtait les 20 ans de la revue !), je suis tombée sur un sac dessiné par Léa Stansal, qui a inspiré celui que je présente ici : même usage de toile de Jouy et même composition. Le reste varie considérablement, car je suis incapable de reproduire !

    IMG_4595.JPG

    sac lea 20 ans.jpg

    Les broderies ne sont pas encore terminées, et toutes les décisions ne sont pas encore prises :

    - Qu'est-ce qui va sortir de la poche ?

    - Où et comment vais-je fixer les feuilles de lierre ?

    - Comment intégrer l'arbre du haut et son voisin sur la toile de Jouy pour n'en faire qu'un ?

    - Comment terminer le haut du sac, avec quelles anses ?

    - Et le fond ? Vert, herbeux, terreux ?

    Voici le sac déployé :

    IMG_4565.JPG

    Revue de détails :

    IMG_4588.JPG

    IMG_4589.JPG

    IMG_4591.JPG

    IMG_4584.JPG

    IMG_4583.JPG

    IMG_4579.JPG

    IMG_4586.JPG