soie

  • Une même toison, deux filés différents

    Après avoir mélangé avec une cardeuse des fibres différentes, il fallait les filer. Mais comment ?

    Plusieurs techniques sont possibles. J'en ai choisi deux : j'ai filé un fil fin, non retordu (un "single", pour utiliser le jargon franglais des fileuses), et un fil utilisant la technique du "core-spinning" (même remarque !), c'est-à-dire utilisant un fil servant "d'âme".

    IMG_7752.JPG

    L'âme, c'est le fil qui se trouve sous la fibre, au cœur de celle-ci. On enveloppe le fil servant d'âme avec la fibre cardée : le fil du dessous, ici une laine anthracite, apparaît en transparence ou par endroits, si on le souhaite. Cela donne un résultat plus graphique ici, puisque le fil sombre apparaît parfois, donnant un effet chiné qui ne me déplaît pas.

    IMG_7761.JPG

    IMG_7757.JPG

    IMG_7753.JPG

    IMG_7754.JPG

    IMG_7755.JPG

    IMG_7759.JPG

     

  • Echeveau filé à la main vert chiné

    Mon rouet est en panne, mais j'ai eu le temps de filer cet écheveau avant qu'il donne ses signes de fatigue. Un mélange de bambou, soie et mérinos. Une merveille de douceur. Les fibres filent gentiment dans le rouet.

    Un fil plus gros que le précédent utilisé dans le châle Lacy Capelet : étonnamment, il m'est plus difficile de parvenir à filer un fil moyen qu'un fil fin. Aussi suis-je satisfaite du résultat.

    Écheveau photographié avant lavage :

    IMG_2496.JPG

    IMG_2495.JPG

    IMG_2497.JPG

    IMG_2498.JPG

    Écheveau photographié après lavage : le fil a acquis du gonflant.

    IMG_2499.JPG

    IMG_2501.JPG

    IMG_2502.JPG

    Fil tordu sur le rouet (il sera retordu).

    IMG_2510.JPG

    La fibre d'origine. Étonnant, non ?

    IMG_2512.JPG

  • Patchwork à Ste Marie-aux-Mines (4)

    Le Japon était bien représenté pour cette vingtième édition du Carrefour Européen du Patchwork, mais les œuvres présentées auraient mérité plus de recul pour qu'on puisse les observer dans de meilleures conditions.

    On pouvait admirer un patchwork de Yoko Okamoto qui était... époustouflant !

    IMG_8801.JPG

    Détails :

    IMG_8802.JPG

    Approchons encore plus près pour observer le grain de l'étoffe de soie...

    IMG_8803.JPG

    Toujours plus près...

    IMG_8806.JPG

    On peut apprécier à la fois les ouvrages simples et utilisant des étoffes modestes, de récupération, comme les quilts amish ou mennonites, sans pour autant passer à côté d'œuvres luxueuses et raffinées telles que celle-ci : c'est l'opportunité qu'offre le Carrefour Européen !

    Il y a deux ans, j'avais pu admirer un autre patchwork de cette artiste japonaise, mais je ne l'avais pas présenté dans ce blog : le voici enfin (un quilt "anneaux de mariage"), et on pourra observer que la patte de l'artiste est bien la même !

    IMG_2033.JPG

    Un petit zoom permet de reconnaître à la fois le style, la nature des étoffes et la perfection de la réalisation !!!

    IMG_2035.JPG

    Ces deux quilts "cathédrale" sont en soie, et de petite taille (tapis de table, environ 0,4 m par 1 m) : pas d'étiquette pour les identifier ! Celui bordé de blanc, composé de carrés inscrits dans des cercles, était plus séduisant : la bordure noire et la forme allongée des blocs rend le premier plus dur.

    IMG_8808.JPG

    IMG_8807.JPG

    Une autre œuvre dont je ne peux fournir ni le nom de l'auteur ni une vue d'ensemble, à cause du manque de recul. Mais il s'agissait d'un travail très intéressant sur une variation du log cabin, avec un soin particulier mis dans le choix des couleurs et le jeu des valeurs.

    IMG_8804.JPG

    Et pour terminer, un tableau très joyeux, tout en longueur, comme une porte étroite. Là encore, j'ai négligé de relever le nom de l'artiste !

    IMG_8811.JPG

    Après une petite pause tricot et couture, le prochain article sur SMM sera consacré aux quilts amish et mennonites...

  • Et de deux !

    Une deuxième broche : peut-être faudra-t-il rajouter quelques points de broderie pour masquer les points apparents autour du coeur (voilà ce qui arrive lorsqu'on on utilise une aiguille trop grosse pour appliquer un motif !)

    broche tweed2.jpg

    Je crois que je préfère cette version plus sobre, moins kitsch, à la précédente :

    broche1.jpg

    Voici la broche accrochée à sa veste, taillée dans un tweed "Harris" déniché dans un magasin perdu au fin fond de l'Ecosse !

    broche tweed1.jpg

  • Travaux d'été

    Un petit peu de broderie pour une broche inspirée d'un ouvrage à l'avenant de Cécile Franconie : couleurs toujours, matières aussi, et quelques perles pour animer l'ensemble...

    Les pétales sont taillés dans des étoffes différentes : laine bouillie, velours de coton ou soie sauvage. Les perles sont en verre : perles rondes transparentes et mates de "Métissage Perles" et "Délicats Miyuki" turquoise mats.

    Un peu de coton DMC au point de noeud : aucune virtuosité en broderie n'est requise pour ce modèle.

    broche1.jpg

    A l'arrière, un écrin bleuté...

    broche2.jpg

    Il s'agit d'agapanthes dont le bleu est teinté de pourpre qui met en valeur les pétales de cette broche-fleur.

    broche3.jpg

    D'autres suivront ! C'est le début d'une série de bijoux d'été !

  • L'artiste du mois de juillet : Sue Benner

    Sue Benner est une artiste textile américaine (Dallas, Texas) qui a une formation de biologiste : est-ce pour cette raison qu'elle se montre si performante lorsqu'il s'agit de recréer pour nos yeux ces formes cellulaires si vibrantes de couleur ?

    Quoiqu'il en soit, ses quilt sont impressionnants par la variété des teintes et la maîtrise des techniques et des couleurs dont ils témoignent :

    Cellular-Structure-VI-1.jpgCellular Structure VI

    Cellular-Structure-VII-1.jpg

    Cellular Structure VII

    Cellular-Structure-VIII-1.jpg

    Cellular Structure VIII

    Ses quilts sont pétillants de joie : Sue Benner utilise des techniques diverses (appliqué-collé, couture de tissus peints, teints, recyclés) pour proposer des compositions toniques dans une large gamme de couleurs.

    Nest-VII-1.jpg

    Nest VI

    Walking-Through-Time-VII-Nine-Times-Nine-1.jpg

    Walking through time VII

    Le quilt ci-dessus m'a inspirée pour réaliser (avec beaucoup moins d'investissement et de talent !) le quilt "nine patch" commencé il y a quelques semaines : "Vague à l'âme".

    Sink-or-Swim-33-1.jpg

    Sink or swim

    Mais Sue Benner s'inspire aussi des paysages américains (en particulier le Wisconsin) pour créer des quilts presque figuratifs : les marais et les étangs apparaissent sous nos yeux, plus suggérés que dessinés, comme le ferait un peintre au couteau :

    Wisconsin-Wetlands-1.jpg

    Marsh-17-River-Bend-1.jpg

    Une artiste talentueuse qui dépayse le regard, à découvrir au plus vite !

    Artiste du mois prochain (août) : Marc Chagall